Jérôme Cahuzac lance officiellement sa Fondation pour une moralisation de la vie politique

26 Publié le 06/05/2013 par La Rédaction

Paris – Jérôme Cahuzac a peut-être définitivement tourné la page. Ce matin il présentait sa nouvelle fondation destinée à moraliser le monde politique, un monde politique secoué récemment à plusieurs reprises par divers scandales financiers qui renforcent chaque fois un peu plus le sentiment de rejet des Français à l’égard des politiques. Reportage.

C’est un Jérôme Cahuzac métamorphosé qui s’est présenté aux journalistes ce matin à l’occasion de la présentation de sa Fondation pour la Moralisation de la vie politique. L’ancien ministre semble avoir tourné la page de l’affaire et du scandale qui l’ont poussé à quitter le gouvernement. « Qui d’autre que moi peut avoir compris le sentiment de ras le bol des Français face à la répétition des scandales » explique l’ancien ministre du Budget. « J’espérais que mon aveu en direct à la télévision servirait d’électrochoc. Hélas, je constate que rien ne change. D’où ce nouveau projet de fondation qui j’espère va enfin provoquer ce réflexe dont la France a plus que besoin ».

Et Jérôme Cahuzac de citer les récentes affaires de Claude Guéant et de Thomas Fabius, fils de Laurent Fabius. « Je connais très bien Claude, c’est un ami. Je sais dans quelle situation il est, car je l’ai connue. Rien ne sert de mentir, de fuir. ». Et de préciser que plus long est le mensonge, plus il est douloureux. « Tôt ou tard, il faudra qu’il fasse son mea culpa. C’est là que ma Fondation intervient. Elle permet d’accompagner la personne vers la presse pour qu’elle puisse confesser, regretter et commencer une nouvelle vie ». Pour Jérôme Cahuzac, cela devrait ainsi redonner une meilleure image de la politique.

La Fondation devrait commencer une cycle de conférences dès la rentrée 2013. « Chaque politique condamné viendra expliquer et démontrer combien ses actes ont été néfastes à la société et comment il a su travailler sur lui même pour s’en sortir » explique Jérôme Cahuzac. La Fondation annonce déjà un calendrier très rempli avec des interventions de Gérard Longuet, François Léotard, Dominique Strauss-Kahn, Hervé Gaymard ou encore Ziad Takieddine. « Le message envoyé va être fort, les Français vont reprendre confiance » a conclu Jérôme Cahuzac à l’issue de la conférence de presse.

La Rédaction

Illustration: Un chou andalou / @DR

Publicité
Publicité