« Récession ? Quelle récession ? » par Damien, vendeur au rayon hi-fi chez Virgin

31 Publié le 16/05/2013 par La Rédaction

Depuis hier, on n’entend plus que ce mot. Récession, récession. Je lis la presse et je vois les gens s’enflammer, dire que la France est entrée en récession, qu’il faut agir au plus vite avant qu’il ne soit trop tard. J’aimerai ici appeler tout le monde à la raison. Certes, je ne suis qu’un simple […]

Depuis hier, on n’entend plus que ce mot.

Récession, récession.

Je lis la presse et je vois les gens s’enflammer, dire que la France est entrée en récession, qu’il faut agir au plus vite avant qu’il ne soit trop tard. J’aimerai ici appeler tout le monde à la raison. Certes, je ne suis qu’un simple vendeur dans une grande enseigne de distribution. Je suis juste le mec devant lequel vous passez depuis trois jours sans même le remarquer. Mais je suis observateur. C’est ce que me disait mon manager juste avant qu’il ne disparaisse aussi il y a quelques jours. Et j’observe une chose. Avez-vous vu ce qui se passe dans nos magasins ces derniers temps?

Des gens, des milliers de gens, qui achètent, qui se disputent. Des familles entières. Je pense que de ma vie je n’ai jamais vu autant de gens acheter autant n’importe quoi et en si peu de temps dans mon rayon, même lors des soldes. Je vois des sacs remplis, des cabas, des gens qui se relaient pour attendre en caisse. Et je ne parle pas que de mon magasin.

Mon collègue à Lyon m’a raconté la même chose. À Grands Boulevards, ou Barbès c’est la même chose. J’ai vu des gens acheter deux ou trois consoles à la fois, et quand il n’y avait plus de consoles, des casques HF, et quand il n’y avait plus de casques HF des Blu-ray. Et quand il n’y avait plus de Blu-ray, des DVD. Et quand il n’y avait plus de DVD  des CD. Mais qui achète des CD encore aujourd’hui ? C’est donc ça la récession ?

Non messieurs, la France n’est certainement pas en récession sinon d’où sortiraient tous ces gens, qui sont habités par cette frénésie d’acheter. Je pense qu’il est inutile d’effrayer les gens avec des mots. Un jour, la récession sera là, la vraie. Vous n’aurez qu’une envie, vous réfugier devant un bon film. Mais hélas pour vous, votre magasin préféré sera fermé depuis longtemps. Sur ce je vous laisse, j’ai une file de clients à satisfaire avant de prendre rendez-vous avec mon conseiller Pôle Emploi.

Damien,  vendeur au rayon hi-fi chez Virgin

Publicité
Publicité