François Hollande veut changer plein de choses dans plein de domaines et assez vite, parce que

70 Publié le 17/05/2013 par La Rédaction

Paris – Lors de la seconde conférence de presse de quinquennat, François Hollande a pris des engagements solennels et très forts face aux journalistes. Il a ainsi affirmé vouloir changer plein de choses dans plein de domaines différents et le plus rapidement possible, parce que. Reportage.

Paris – Lors de la seconde conférence de presse de quinquennat, François Hollande a pris des engagements solennels et très forts face aux journalistes. Il a ainsi affirmé vouloir changer plein de choses dans plein de domaines différents et le plus rapidement possible, parce que. Reportage.

Le président était très attendu lors de cette conférence mais à la surprise de tous les journalistes présents, il a su répondre très fermement sans jamais se défiler. Il a même énoncé de nouvelles promesses pour 2014, à savoir changer plein de choses dans plein de domaines. « Il faut changer les choses. J’en prends l’engagement devant vous. Les choses vont changer, assez vite » a-t-il répété même s’il n’a pas évoqué de calendrier précis. Il a par ailleurs énuméré des machins et des trucs qui eux aussi devraient changer au plus vite, voire assez rapidement si ce n’est pas fait un peu plus tôt que prévu.

Le président n’a pas non plus précisé les domaines d’action mais assure qu’ils seront multiples et à différents niveaux d’action sur le terrain, en France et à l’international, sans pour autant nommer de pays précisément. « Peu importe leur nom et où elles se trouvent, mais ces choses changeront, vous en avez ma parole ». Quant à cette précipitation subite, ce brutal coup d’accélération dans le quinquennat, François Hollande l’assure:  « J’ai pris cette décision, parce que. Je suis très ferme là-dessus. Ni moi, ni le gouvernement ne reculerons, parce que. Et je sais que les Français nous attendent au tournant ».

De son côté, l’UMP a accueilli ces annonces avec méfiance, estimant que cela fait plusieurs fois que François Hollande promet de changer des choses dans plein de domaines. « La seule différence, c’est que désormais il joue la montre en se fixant une date limitée dans le temps mais volontairement variable avec potentialité différée, c’est très dangereux. » a expliqué pour sa part Jean-François Copé lors d’un point presse.

Et le président de l’UMP de préciser « Derrière l’apparente précision de son discours se cache en fait le vide des idées. Les Français ne sont pas dupes. Ils voient bien que le président qu’ils ont élu n’est pas à la hauteur du rôle qui est le sien. La France a besoin d’un parti fort au pouvoir, d’un parti comme l’UMP que je dirige. Parce que.»

La Rédaction

Publicité
Publicité