L’armée délocalise ses stages commando sur le RER D

22 Publié le 20/05/2013 par La Rédaction

Si vis pacem, para bellum (Si tu veux la paix, prépare la guerre) conseille la fameuse locution latine. Et c’est bien dans cette optique que l’armée de terre française semble avoir engagé une petite révolution qui est passée inaperçue jusqu’à aujourd’hui. Depuis plusieurs semaines, la grande muette n’envoie plus ses hommes les plus volontaires s’aguerrir au Centre National d’Entraînement Commando (CNEC) où ils avaient l’habitude d’aller. Non, désormais, c’est sur la ligne D du RER francilien que les militaires de l’Hexagone passent plusieurs semaines pour un stage commando déjà qualifié de « plus dur du monde ». Reportage.

Survie sur les quais de Chatelet-les-Halles, combat urbain en Gare du Nord ou encore exercice de guérilla à balles réelles en gare de Grigny, les épreuves à la rudesse avérée ne manquent pas au programme de cette nouvelle formation commando qui se veut avant tout ancrée dans le réel. Le colonel Lopez est porte-parole de l’armée de terre : « L’idée était de mettre sur pied une session d’aguerrissement physique, mais surtout psychologique, qui réponde aux exigences des théâtres opérationnels de 2013. C’est donc pour cette raison que nous avons décidé de déménager le CNEC de Mont-Louis-Collioure dans les Pyrénées Orientales au cœur du RER. »

Trois semaines d’enfer à tenter de ne pas craquer entre trains saturés et incivilités. Voilà donc ce qui attend désormais les hommes en treillis de l’armée française. Lucas est caporal-chef au 8e RPIMa de Castres. Il fait partie des premiers à avoir testé ce stage commando transféré sur le RER D. Il raconte : « Ça n’a rien à voir avec ce qui se faisait par le passé. C’est un tout autre niveau d’épreuve ! Je suis sorti de ce stage, j’étais une loque. Et aujourd’hui je me demande encore comment j’ai fait pour ne pas craquer. » Et le militaire du rang de continuer : « Je suppose que l’état-major l’a voulu ainsi mais il pousse tous les candidats dans leurs derniers retranchements. Si le mental n’est pas là pour assurer, c’est terminé. »

L’accueil de soldats étrangers

Ce stage commando à bord du RER D, de par sa difficulté exceptionnelle, semble déjà attirer le regard des autres armées du monde qui observent avec intérêt cette initiative originale. Certains pays ont même passé des partenariats pour envoyer quelques-uns de leurs hommes à bord de la ligne Creil-Melun. C’est le cas d’Eduardo Mira, sergent dans l’armée colombienne, qui testera d’ici quelques jours les joies des transports en commun en Ile-de-France: « Je suis très impatient de faire mes preuves  à l’occasion de cette formation. Chez nous, on a le stage des Lanceros au cœur de l’Amazonie qui dure 66 jours. Je l’ai déjà fait deux fois. C’était la pire expérience de ma vie mais aussi la plus riche. Mais à côté de ce que semble réserver le RER D, on dirait un épisode des Télétubbies »

La Rédaction

Illustration: WikiCommons / Rama

Publicité
Publicité

22 avis éclairés

163

geoffroy loic 15/06/2015

ancien des troupes de marine je propose un stage d ouverture de boites de conserve .combien a la fin du stage sans fracture du cerveau.pauvres soldats.demain il y a la lecture de nounours au zoo.la c est pendaison a la fin de l exercice.

157

lakota 06/04/2014

apres avoir lu les commentaires dont le premier d’un général ou pseudo je n’en est aucune preuves effectuer un stage commando a haut risque sur le RER D me parait disproportionner et certainement aussi dangereux pour les soldats et les passagers ,après tout notre armée en a besoin et j’espère ne sera pas a court d’idées pour en faire dans d’autres endroits

149

Général Elektrik 26/02/2014

J’ai personnellement fait partie du groupe de travail qui a conseillé l’ouverture de ce stage.
Après deux sessions seulement, nous nous envisageons de le fermer et revenir à une formation plus traditionnelle. En effet, nous n’avions pas évalué le risque de syndromes post traumatiques. Or, le taux d’hospitalisation à l’issu du stage avoisine les 98% dont une majorité en unités psy (on soupçonne d’ailleurs l’existence d’un quota de 2% de tire-au-culs).
Bref, on va sans doute arrêter, dès que l’administration aura fait remonter le problème au niveau hiérarchique idoine (soit d’ici un ou deux ans)

168

jeanb 14/11/2013

L’armee française a raté une occasion de stage enbcore plus “extreme” que le RER:
Mardi soir a eu lieu à Santiago, Chili, un concert de Justin Bieber.
Ils peuvent se ratrapper : les 30 avril et 1er mai 2014 auront lieu 2 concerts de One Direction; a voir ce qui s’est passé avec Justin Bieber, ces deux concerts de One direction seront une bonne occasion pour les commandos français de se frotter à la réalité: les adolscents chiliens ne sont pas très différents des adolescents français à part que leur cerveau de langouste n’a pas encore été prouvé!!!scientifiquement (ont-ils un cerveau???????)

    150

    Darwin 26/02/2014

    jeanb, je voudrais te faire remarquer que le but premier d’un stage commando est l’aguerrissement: il faut donc pouvoir y survivre! Déjà avec l’épreuve du RER, il n’est pas sûr qu’il n’y ait pas de la casse (au delà des 7% de pertes acceptables)
    Donc, c’est avec sagesse que l’état-major a rejeté les idées des concerts de Juste un Bebert, et de la commande de petits pains au chocolat à Toulouse. (qui pourtant ont été étudiées)

149

ken 05/09/2013

Hello, les français, je suis un American GI en formation, c’est very interesting de patrouiller à Chatelet-les-halles. Le parfume ambiant nous prépare aux gaz chimiques, y rester 1 day, sans vomir c’est hard. It’s bien vu pour la Syrie! Ken

148

plk 26/05/2013

Je crois que l’entrainement à mal tourné il y a quelques jours dans le métro de la Défense… 🙂

173

Connaissez-vous le Gorafi? | I-R`FM 22/05/2013

[…] vous déjà pu lire que « L’armée délocalise ses stages commando sur le RER D » ou bien que « Beyoncé accepte pour 150 000 dollars de passer une soirée […]

158

Fofy 21/05/2013

J’ai bien peur que cela soit vécu comme une provocation par les jeunes des banlieues défavorisées. Comme si ces derniers n’avaient pas assez d’ennuis!
Envoyer des militaires armés jusqu’aux dents au milieu de ces jeunes désœuvrés c’est faire preuve d’une méconnaissance totale du riche terreau, malheureusement inexploité, de notre jeunesse. Pour ceux que cela intéresse, je renvoie à une thèse de master en sociologie publiee l’an dernier à ce sujet : http://www.banlieuesmythesetrealitesimmersiontotale.org/fr/93/2013/survie-en-milieu-différent/

183

Emoi 21/05/2013

Je suppose que pareille décision a été mûrement réfléchie et préparée de longues dates. Ceci dit, je ne sais pas si l’armée française à le personnel nécessaire pour fournir l’encadrement ainsi que l’appui logistique indispensable à ce genre d’expérience hautement sensible. Ma seule crainte, c’est au niveau de l’armement qui est certainement inférieur à celui emporté par certains usagers réguliers du RER… En espérant que cela ne finira pas en boucherie !

    143

    Frédo 21/05/2013

    rassurez vous
    La France vient justement d’acheter aux Etats-Unis deux drones armés.

    Nos vaillants soldats sont en outre équipés de missiles sol sol avec tête nucléaire capables de rivaliser avec les hordes de camés que les caids du rer D peuvent envoyer en première ligne.

    Par couverture on ne sait pas encore si la couverture prévue par avions AWACS et satellites infrarouge fera le poids face à l’armement que les caïras des banlieues traversés ont déployés depuis de nombreuses années.

    Mais il se murmure que la société Kärcher serait mobilisée…

    Mais que tout cela ne vous inquiète pas

165

Chris Passion 21/05/2013

Il ne faut pas les envoyer au charbon comme ça, une bonne préparation mentale est nécessaire. J’espère qu’avant de s’attaquer au RER D, ils ont fait un stage dans un magasin Virgin la semaine dernière.

194

Urbain 20/05/2013

C’est de la désinformation, il ne sont pas sur le RER mais je les ai vu dans les files d’attentes du parc Disney.

165

NonoMo 20/05/2013

D’ici quelques mois cette armée d’exception devrait être en mesure de tester ses progrès en faisant un aller-retour respectivement dans un car de supporters lyonnais puis marseillais. A noter que la fin de match qui verra le PSG éliminé dès le 1er tour de la coupe d’Europe est également prévue dans ce programme.

162

Cheshirecat 20/05/2013

Et il paraît que sur le RER B, les annonces seront désormais faites par la voix du sergent Hartman (Full Metal Jacket).

186

Sergent Mathurin depuis l'hôpital militaire 20/05/2013

C’était ça ou écouter Garou, on n’a pas eu d’autre choix…

    162

    Lieutenant Gomez depuis le centre des grands brûlés 30/05/2013

    Nous ils ont fait venir Nabilla sur Marseille. On pouvait rester ou aller au RER D….

173

GAUBY Guillem 20/05/2013

Mont-Louis et Collioure n’ont jamais été dans les Hautes Pyrénées! Ce sont des villages Catalans du département des Pyrénées Orientales (66). Environ 300km plus à l’ouest!!!

    155

    legorafi 20/05/2013

    Le responsable de cette erreur a été passée par les armes, immédiatement.

      179

      Adepte du voyeurisme 21/05/2013

      Est-ce que vous pourriez nous donnez la vidéo la vidéo ? Avec ce temps pourri, on a besoin de s’amuser avec les collègues.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *