Gérald Dahan piège un producteur en se faisant passer pour un imitateur

19 Publié le 22/05/2013 par La Rédaction

L’homme multiplie les coups d’éclat. Après avoir piégé par téléphone Patrick Devedjian et Claude Guéant en se faisant passer pour Manuel Valls, Gérald Dahan vient de remettre le couvert. En effet, dans un extrait audio qu’il a rendu public ce matin, il récidive en laissant croire à un célèbre producteur et propriétaire de théâtres qu’il est imitateur et cherche une salle pour produire son prochain spectacle. Le producteur en question tombe immédiatement dans le panneau et entame une longue conversation téléphonique en s’imaginant parler à un véritable imitateur. Récit.

L’homme multiplie les coups d’éclat. Après avoir piégé par téléphone Patrick Devedjian et Claude Guéant en se faisant passer pour Manuel Valls, Gérald Dahan vient de remettre le couvert. En effet, dans un extrait audio qu’il a rendu public ce matin, il récidive en laissant croire à un célèbre producteur et propriétaire de théâtres qu’il est imitateur et cherche une salle pour produire son prochain spectacle. Le producteur en question tombe immédiatement dans le panneau et entame une longue conversation téléphonique en s’imaginant parler à un véritable imitateur. Récit.

La tête la première

L’enregistrement sonore dure au total 15 minutes mais c’est une partie moins longue que Gérald Dahan a décidé de mettre en ligne. Près de 8 minutes pendant lesquelles il parle à Jean-Marc Dumontet, célèbre producteur de Nicolas Canteloup et directeur, entre autres, du Point Virgule et de Bobino. Son interlocuteur semble, pendant toute la durée de la conversation, ne se douter en rien de la supercherie.

Dès les premières secondes de ce canular, Gérald Dahan, contrairement à son habitude, se présente sous sa véritable identité. Jusque là, rien d’anormal. Mais c’est quand ce dernier affirme être imitateur et vouloir monter sur scène pour un futur spectacle que J.M Dumontet tombe littéralement dans le panneau : « Ha oui ! C’est intéressant ça. Et tu voudrais faire ça de quand à quand exactement ? », répond même le producteur, visiblement mystifié par Gérald Dahan.

L’auteur du canular enfonce ensuite le clou en détaillant la panoplie fictive de ses imitations : « Mon idée, c’était de compiler pendant un peu plus d’une heure une galerie de 40 à 50 personnalités que j’imiterais de manière extrêmement réaliste », assure même le trublion. Le producteur à qui il s’adresse n’y voit étrangement que du feu, semblant ignorer les réelles capacités de Gérald Dahan. De manière surprenante, il ne lui demande pas non plus de faire un extrait ou deux d’imitations choisies. Gérald Dahan en profite alors pour pousser la blague jusqu’au bout.

En effet, ce dernier tente alors de caler un RDV professionnel avec Jean-Marc Dumontet pour convenir du contrat qui scellera leur partenariat artistique. Le producteur artistique accepte sans sourciller, ajoutant même : « Ça me fait très plaisir de travailler avec vous. Vous êtes un grand imitateur et ça manque un peu ces derniers temps ». La tromperie est totale. Les deux hommes raccrochent et Gérald Dahan diffuse la conversation qu’il vient d’avoir quelques heures plus tard.

L’arroseur arrosé

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Quelques minutes seulement après avoir dévoilé son canular, Gérald Dahan est lui-même la victime d’une autre blague de même nature. Vers 11H45, sur le site de Pôle Emploi, un extrait audio est mis en ligne dans lequel on entend un homme se faire passer pour le directeur d’une radio auprès de Gérald Dahan. L’homme fait croire à l’artiste qu’il souhaite lui proposer une tranche 9H-10H sur son antenne. Une proposition fictive évidemment. Après une dizaine de minutes, l’homme révèle être en réalité le conseiller Pôle Emploi de Gérald Dahan et lui rappelle qu’il doit mettre à jour sa situation sous peu sous peine d’être rayé des listes des demandeurs d’emploi.

La Rédaction

Illustration: Flickr / Parti socialiste
Publicité
Publicité