MySpace dément les rumeurs sur le rachat d’une cafetière et de deux ramettes de papier

11 Publié le 22/05/2013 par La Rédaction

Los Angeles – Marche arrière pour le célèbre réseau social qui a démenti vigoureusement les informations parues dans la presse ces derniers jours, selon lesquelles il aurait fait l’acquisition d’une cafetière et de deux ramettes de papier. La direction invoque des rumeurs et une tentative de déstabilisation téléguidée par d’autres réseaux sociaux. Reportage.

Los Angeles – Marche arrière pour le célèbre réseau social qui a démenti vigoureusement les informations parues dans la presse ces derniers jours, selon lesquelles il aurait fait l’acquisition d’une cafetière et de deux ramettes de papier. La direction invoque des rumeurs et une tentative de déstabilisation téléguidée par d’autres réseaux sociaux. Reportage.

C’était l’annonce qui avait presque occulté le rachat de Tumblr par Yahoo!. Les photos de la cafetière et des deux ramettes de papier, nouvelles acquisitions de MySpace, ne seraient ainsi que de fausses rumeurs. Le réseau social a vigoureusement démenti ces informations, pointant du doigt une tentative de déstabilisation d’autres réseaux sociaux, à l’heure d’une concurrence de plus en plus accrue. « Nous ne savons pas qui a pris ces photos mais nous affirmons que jamais MySpace n’a eu ni la volonté ni même le projet d’’acheter une cafetière ou des ramettes de papier » explique le réseau social dans un communiqué publié par Gizmodo. « Ce ne sont que des rumeurs, de vaines tentatives de nuire, de tourner en ridicule notre réputation ».

Ce possible rachat d’une cafetière et de deux ramettes avait fait grand bruit dans la Silicon Valley où beaucoup voyaient cela comme la volonté de MySpace de se réaffirmer, après des années de perte de vitesse face aux géant Facebook et GooglePlus. « Une cafetière et deux ramettes, on ne plaisante plus, le message est fort » avait claironné pour sa part BusinessWeek qui attendait des mesures ou des annonces similaires chez les concurrents. Mais ni Google, ni Facebook n’avait répondu à la provocation, suscitant une certaine déception chez les commentateurs. « On attendait que Facebook riposte avec des percolateurs dernier cri Nestlé ou Google avec une appli de prises de notes de réunion » commentait pour sa part Presse-Citron. Il n’en sera rien et les analystes en seront pour leurs frais.

De son côté, MySpace s’est amusé de cet épisode en publiant une photo de son unique cafetière historique. « Dans l’immédiat, il n’y a pas d’utilité à en racheter une nouvelle. Celle-ci fonctionne très bien, assez pour 3 personnes. » Plus loin, le réseau social explique aussi qu’il n’a pas besoin de ramettes de papier, car aucune réunion n’est prévue pour discuter d’idées novatrices avant plusieurs mois.

La Rédaction

Publicité
Publicité