Matt Pokora sommé de retirer la mention «événement musical 2013» des affiches de son prochain spectacle

26 Publié le 24/05/2013 par La Rédaction

Coup dur pour le chanteur Matt Pokora qui doit en urgence faire retirer la mention « Évènement musical 2013 » de toutes les affiches de son prochain spectacle, une comédie musicale inspirée de Robin des Bois. Selon l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), son spectacle ne contiendrait pas tous les éléments musicaux nécessaires justifiant une telle mention.

Coup dur pour le chanteur Matt Pokora qui doit en urgence faire retirer la mention « Évènement musical 2013 » de toutes les affiches de son prochain spectacle, une comédie musicale inspirée de Robin des Bois. Selon l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), son spectacle ne contiendrait pas tous les éléments musicaux nécessaires justifiant une telle mention.

L’ARPP, ancien Bureau de vérification de la publicité, est un organisme puissant qui contrôle toutes les publicités. Il peut faire et défaire une publicité, si il estime que celle-ci contrevient à certains critères, règles ou obligations. Le chanteur à textes Matt Pokora vient d’en faire l’amère expérience pour son prochain spectacle « Robin des Bois ». L’Autorité de régulation a tout simplement exigé le retrait de la mention « événement musical 2013 » qui barre toutes les affiches du spectacle. « Nous avons vu le spectacle plusieurs fois, et nous en avons discuté entre nous. Il apparaît clair que cette mention d’évènement musical est mensongère et susceptible de tromper le public ». L’Autorité recommande un terme moins élogieux sans pour autant préciser s’il agit des termes « évènement » ou « musical » qui posent réellement problèmes.

De son côté, le chanteur et la société organisatrice se défendent, estimant que leur spectacle est à même d’arborer ce bandeau. « Les retours de nos spectateurs sont très bons. Nous avons fait des tests et tous confirment qu’il s’agit vraiment d’un véritable événement musical dans l’année en cours » assure le porte-parole du Palais des Congrès de Paris où doit se jouer le spectacle à la rentrée. « C’est un jugement très hâtif et très négatif. Matt a beaucoup travaillé pour ce rôle. Les paroles sont très engagées. Le public sera conquis » assure de son côté l’agent du chanteur. « Nous invitons l’ARPP à revoir le spectacle lors des répétitions et à nous montrer ce qui pose problème ».

Dans l’immédiat, la troupe du spectacle n’a toujours pas changé les affiches, en raison aussi du coût prohibitif d’une telle modification.  Certaines voix s’élèvent néanmoins pour une réécriture totale et complète du spectacle. Les avis de l’Autorité de régulation sont souvent suivis et appliqués, par la justice s’il le faut. Ainsi, en 2001, le film « Ma Femme s’appelle Maurice » avait été lourdement condamné pour avoir indiqué sur son affiche « Une comédie jubilatoire menée à un train d’enfer ».

La Rédaction

Publicité
Publicité