À 45 ans, il découvre une part inexplorée de lui-même grâce à un livre d’éveil

30 Publié le 03/06/2013 par La Rédaction

“Connais-toi toi-même” préconisait Socrate. Et cette quête de connaissance n’a visiblement pas d’âge. L’histoire de Yves Laurent en est peut-être le plus bel exemple. Ce directeur commercial des Yvelines pensait avoir fait le tour de lui-même et s’imaginait se connaître un minimum. Mais c’était sans compter sur le hasard de la vie qui l’a amené à feuilleter un livre d’éveil on ne peut plus basique. Une lecture qui, selon ses dires, a bouleversé cet homme déjà dans la force de l’âge. Reportage.

Le livre a eu l’effet d’une révélation quasi divine. Nous sommes vendredi dernier, entre deux rendez-vous professionnels, Yves Laurent se promène dans les allées de la FNAC des Halles à Paris. Il déambule sans vraiment chercher quoi que ce soit. Puis son regard s’arrête sur une étagère où sont disposés des livres pour enfants. Mais pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit de livres d’éveil à destination des plus petits.

Intrigué et légèrement en proie à l’ennui, l’homme d’affaires s’approche et saisit le premier livre qui passe. Ce sera « Mon super livre enchanté Bleu » de Vtech et le début d’une révolution intérieure profonde comme le raconte Yves Laurent : « Ça m’a fait un choc. Toutes ces couleurs, ces animaux de la forêt qui ont l’air si gentils… Ça m’a touché directement dans ce qu’il y a de plus profond en moi. »

L’homme continue de parcourir le livre d’éveil. Il lit 2-3 comptines dont celles de l’araignée Gypsie puis regarde 2 des 7 pages illustrées présentes dans l’ouvrage. Le tout en sentant que quelque chose d’important est en train de changer en lui : « J’ai 45 ans et jamais je n’aurais cru qu’un livre pour enfants me parlerait autant. Je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir autant de tendresse en moi. C’est une part de ma vie que j’ignorais totalement jusque-là. »

Prendre un nouveau cap

Quelques minutes après cette fabuleuse découverte, Yves termine finalement son “super livre enchanté” en larmes, à la fois plus solide dans sa vision de lui-même mais aussi légèrement déstabilisé : « Après cette expérience, je ne sais plus si j’ai envie de continuer ma vie actuelle. Je me rends compte que je me suis voilé la face pendant toutes ces années et que j’ai bâillonné l’enfant qui était en moi. Maintenant je crois que je veux le laisser s’exprimer librement. » nous avoue-t-il avant de s’engouffrer dans un supermarché à la recherche d’une douzaine de petits pots Blédina.

La Rédaction

Illustration: Istock / azndc

Publicité
Publicité

30 avis éclairés

126

Rg 03/06/2016

Le 3 juin 2013, à 45 ans, j’étais au Japon dans le jardin Zen du Ginkaku-Ji (temple du pavillon d’argent) à Kyoto.
Depuis, j’achète en grande surface des compotes Bio pour bébé « pommes potiron banane ». Succulent.

« Esprit Zen, esprit neuf » comme disait un maître japonais.

128

michou 03/05/2016

Cette histoire m’a complétement boulversé , A qui s’adresser pour adopter ce petit laurent ?

136

Dandy Delamortauxos 22/08/2014

A quoi cela sert si l’on ne peut s’amuser dans un enfant????????

113

Grégoire Pépin 04/08/2014

Comme si un livre pour enfant pouvait avoir de telles conséquences !!! Non mais le mec devrait se faire soigner. Encore un livre d’éveil pour adulte qui donne les larmes aux yeux je comprends, mais pas un livre pour enfant. Pourquoi raconter cette histoire alors qu’il s’agit vraisemblablement d’un homme qui a un problème ??!!

    148

    Vinz 18/08/2014

    EUUUh .. tu connais ce site ?

    142

    Enguerrand Cruzille 22/08/2014

    Il s’agit là d’un site de farces, très cher 😉

146

Jacky 05/02/2014

Tant que tu ne te retrouves pas avec un livre de scientologie dans le cul, ça va.

129

jean 04/07/2013

Gorafi 🙂
Ça me fera toujours rire les commentaires des rageux qui ne comprennent toujours pas le principe de ce site.
Premiers à râler…derniers à comprendre…

139

Couscous des Vieilles Charrues 11/06/2013

Sait-on si Yves Laurent était ivre lors de la lecture de ce livre d’éveil?

130

Christian Voila-Magloire 10/06/2013

En fait Socrate a dit « Connard toi-même » à Platon, car il avait mal compris ce que son disciple lui disait, Socrate étant sourd comme un pot

136

John K. Fé 06/06/2013

Un conte sur l’araignée gypsie ? Après avoir lu cet article, j’ai acheté la dernière édition du fameux « livre enchanté » et il n’y figure pas. Réflexion faite, ils l’ont probablement expulsé entre-temps.

142

Vendeur à la FNAC 05/06/2013

Une honte que tous ces petites gens en proie à la dépression et qui comblent leur mal-être par la lecture d’ouvrages non achetés au sein de nos établissements !

141

Clément 04/06/2013

Une honte… Ce n’est pas Socrate qui a inventé et adage. « Connais-toi toi même » est un proverbe grec inscrit sur les temples de Delphes. Un peu de sérieux dans votre travail de journaleux.

    137

    John K. Fé 06/06/2013

    Qu’est ce qui vous dit que ce n’est pas Socrate qui l’a tagué dessus lui-meme ?

137

Christian Voila-Magloire 04/06/2013

Je connais bien Yves, je le vois passer tous les jours avec son paquet de couches car s’il a retrouvé l’enfant en lui, il est remonté un peu trop loin.

144

Sexapiles 03/06/2013

J’ai découvert une part inexplorée de moi même grâce aux jouets. Malheureusement, l’un d’eux est resté coincé dedans.

154

ZENIT 03/06/2013

Et si Yves Laurent voulait bien s’allonger deux minutes et nous parler de sa mère.

137

Christian de Destresse Marketing 03/06/2013

Je suis ému à la lecture de ce témoignage!
Moi, il m’est arrivé la même chose en tombant sur un livre de « Oui-Oui ».

Je m’en souviendrai toujours.
« Oui-Oui et la gomme magique ».

j’ai pu effacer toutes les erreurs que j’avais faites précédemment.

Gloire à Oui-oui, que sa paix vous accompagne et @+
Christian.

146

Yves Laurent 03/06/2013

Merci au Gorafi de raconter ma formidable aventure; J’espère que cela pourra aider des gens qui comme moi croient tout connaitre.

Et si vous voulez une information sur moi en primeur, sachez que j’ai l’intention de me faire canoniser par le Pape François puis je compte me lancer dans la haute-couture, je le sens en mon for intérieur, ma voie est là.

149

Dominique S-K 03/06/2013

Moi, j’ai découvert une autre part de moi-même ( et des autres aussi) après avoir lu l’autobiographie du Prince Malko Linge.
Je ne suis plus le petit technocrate frileux d’autrefois!

141

Modern Zeuhl 03/06/2013

« Il est où, le p’tiot que t’étais ?
Il est mort, le p’tiot que t’étais ?! »

Stupeflip, « Stupeflip Vite » (car la poésie se terre partout)

    109

    Minipen 21/03/2014

    « Tu l’as séquestré, bâillonné, ligoté ! »

    J’allais faire le même commentaire ^^

150

un proche de la victime 03/06/2013

C’est dingue les effets secondaires que peuvent avoir une tumeur cerebrale… m’est avis qu’on a pas fini de se marrer avec lui…

131

Orior 03/06/2013

C’est normal : c’est un commercial après tout !

152

Juju 03/06/2013

C’est le genre de petites anecdotes anodines qui réchauffent le coeur.

Je suis très heureux pour cet homme en espérant que son histoire n’est pas une stratégie marketting des éditeurs du livre (comme l’histoire des biscuits BN qui guérissaient l’arthrose).

    146

    Satan 03/06/2013

    Ou pire, une connerie du Gorafi qui nous ferait un faux article!

134

America 03/06/2013

Et voilà, c’est toujours pareil. On crédite l’explorateur occidental (et comme par hasard : un blanc mâle CSP+), en passant complétement sous silence les premiers, les vrais, découvreurs. Pas un mot pour Melle Gudule, institutrice du « héros » à Fleury les Paquerettes (47). Pas un mot pour les auteurs inconnus de la « carte enchantée bleue » que l’individu n’a eu qu’à suivre.
Je suis révolté. Indigné, même.
Et en plus, que le Gorafi se prête à cette infâme manipulation historique au lieu de la dénoncer comme il se doit, m’attriste profondément.

137

Chépatro 03/06/2013

Je connais bien ce livre et comprends ce qu’a ressenti ce monsieur. Le passage où l’araignée Gypsie tombe par terre est tout simplement bouleversant. Et que dire de ce lapin criant « cerf cerf, ouvre moi ou le chasseur me tuera » ? Poignant.
Je lui conseille cependant d’attendre un petit peu avant de se lancer dans « Tchoupi va sur le pot ».

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *