G. R. R. Martin déçu par les morts à répétition de ses personnages fétiches dans Game of Thrones

70 Publié le 03/06/2013 par La Rédaction

G.R.R. Martin, célèbre auteur de fantasy et très respecté dans le milieu littéraire a jeté un pavé dans la mare en regrettant la manière dont était menée la série Game of Thrones et son écriture. L’auteur s’est ainsi joint aux protestations des fans de la série qui, chaque épisode, pleurent la, ou les disparitions, d’un personnage qui leur était cher. Un choix délibéré des auteurs de la série télévisée que l’écrivain juge très sévèrement, estimant qu’on joue un peu facilement avec les sentiments des téléspectateurs.

Alors que la série Game of Thrones bat toujours des records d’audience et de téléchargements, certaines voix dissonantes se font entendre. En effet, les fans se plaignent de plus en plus de voir leurs personnages fétiches être sacrifiés les uns après les autres. Un mouvement de protestation auquel s’est joint l’auteur de livres d’heroic fantasy de renommée mondiale, George R. R. Martin. Dans une interview à Variety, l’auteur regrette que les auteurs n’aient pas davantage de respect pour les personnages ainsi que les téléspectateurs. « Vous savez, il y a des personnages que l’on suit depuis plusieurs saisons. Et, quand vous supprimez un personnage de la narration, il faut que cela soit justifié », a-t-il déclaré. « Et de ce que j’ai regardé jusqu’ici, c’est assez gratuit et sans aucun sens », regrette-t-il. « Derrière mon écran télé, je me suis senti floué, insulté et moqué ».

L’auteur met surtout en avant la douleur des fans qui, après chaque épisode, se répandent en complaintes sur les réseaux sociaux. « La douleur des fans qui voient périr quelqu’un qu’ils appréciaient depuis des années doit être très très pénible. Il faut la prendre en compte. Ils perdent un être qui leur était cher », note-t-il.

L’auteur donne ainsi plusieurs pistes pour les scénaristes de la série, leur conseillant de ne pas suivre au pied de la lettre les livres: « Il faut parfois ne pas hésiter à sortir du livre. Ce qui marche dans un livre ne fonctionne pas forcément à la télévision. Il faut savoir faire durer le suspens » À titre d’exemple, l’auteur explique avoir toujours refusé de lire les livres qu’il a écrits, afin de préserver le mystère autour de ses personnages. L’écrivain regrette également une violence excessive et des scènes de nudité pas forcément justifiées. « Clairement pas un spectacle grand public. Il y a des enfants qui regardent la télé, ont-ils pensé seulement à cela ? ».

Pour en revenir à l’évolution des personnages de Game of Thrones, l’auteur s’est ainsi proposé d’aider les scénaristes dans leur travail. « Il faut accompagner le téléspectateur dans la douleur et cesser de jouer avec ses sentiments ». De son côté, HBO, très sollicitée depuis la reprise de la diffusion, a décidé d’ouvrir un service téléphonique pour permettre aux fans d’exprimer leur douleur après chaque disparition de personnage majeur de la série. « Un processus d’accompagnement psychologique qui devrait résoudre bon nombre de chagrins et mettre fin au « syndrome Game of Thrones », comme l’ont d’ores et déjà nommé les psychiatres américains.

Illustration: WikiCommons/ Johan A

Publicité
Publicité