Paris : la mairie veut tester une zone limitée à 8km/h pour les automobilistes

101 Publié le 11/06/2013 par La Rédaction
Rue de Rivoli, Paris, France

Il y a une semaine, la mairie de la capitale annonçait que dès septembre, près d’un tiers de la ville serait limitée à 30 km/h pour les personnes se déplaçant en voiture ou en moto. Une initiative faite dans le cadre du programme « rue en partage ». Dans le cadre de cette même campagne, Julien Bargeton, l’adjoint au maire en charge des transports, a rendu public un projet de « zone 8 ». L’idée serait de tester sur un trimestre une limitation de vitesse à 8 km/h pour les adeptes parisiens de la voiture. Un projet vivement contesté par certains habitants comme Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP aux prochaines municipales.

Il y a une semaine, la mairie de la capitale annonçait que dès septembre, près d’un tiers de la ville serait limitée à 30 km/h pour les personnes se déplaçant en voiture ou en moto. Une initiative faite dans le cadre du programme « rue en partage ». Dans le cadre de cette même campagne, Julien Bargeton, l’adjoint au maire en charge des transports, a rendu public un projet de « zone 8 ». L’idée serait de tester sur un trimestre une limitation de vitesse à 8 km/h pour les adeptes parisiens de la voiture. Un projet vivement contesté par certains habitants comme Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP aux prochaines municipales.

Réconcilier automobilistes et piétons

« Nous avons voulu être cohérents », lance fermement Bargeton qui sait que l’annonce de cette « zone 8 » provisoire ne va pas faire que des heureux. Pour justifier une telle mesure qui devrait être mise en place dès la rentrée de septembre, l’adjoint invoque l’évidence : « Il y a des zones entières, des grands axes souvent, qui restent des zones de non-droit pour les piétons mais aussi pour les cyclistes. Avec ce test d’une zone limitée à 8km/h nous voulons essayer de concilier la volonté de créer un axe de communication efficace tout en renforçant la sécurité pour les non-automobilistes. »

La « zone 8 », qui n’en est encore qu’au statut de test devrait donc concerner un seul axe de circulation dans Paris qui sera donc limité à 8km/h de septembre à la fin novembre. L’axe en question n’a pas encore été choisi même si la mairie de Paris a déjà sa petite idée sur la question : « Nous ne voulons pas prendre le risque de paralyser tout un quartier ou un arrondissement mais nous devons prendre un axe suffisamment grand pour constater si le concept fonctionne ou non. Les Grands Boulevards sont donc bien évidemment en lice pour accueillir ce projet. D’autres membres du staff municipal, eux, préféreraient la rue de Rivoli. Les discussions sont en cours et nous ferons savoir notre choix à tous les Parisiens dès qu’il sera fait. »

Jean habite dans le 11e arrondissement. Tous les jours il utilise sa petite Smart pour se déplacer entre ses rendez-vous professionnels. Après l’annonce de cette zone 8, il fait part de son mécontentement : « C’est une énorme connerie. 8 km/h c’est juste absurde. L’être humain marche en moyenne à 5 km/h. C’est quoi l’intérêt de prendre une voiture pour juste faire 3 km/h de plus. Autant trottiner si c’est comme ça ! » Pour Clara, 22 ans et résidente du IXe, cette initiative de la mairie est une mesure positive : « C’est une super idée ! Ça va détendre l’atmosphère tendue qu’il y a parfois à cause de la circulation. Les conducteurs vont pouvoir discuter avec les piétons tout en conduisant. Ça va sûrement créer du lien social et du dialogue entre deux catégories de Parisiens qui ne s’aiment pas des masses traditionnellement. »

NKM abasourdie

L’annonce par la Mairie de cet essai d’axe routier limité à 8 km/h a également fait bondir Nathalie Kosciusko-Morizet qui se présente aux élections municipales de 2014 sous les couleurs de l’UMP. Interrogée par le Gorafi, l’ancienne ministre réagit de manière virulente :

« C’est d’une absurdité confondante dont seule la gauche est généralement capable. Si cette fameuse zone 8 devient définitive, je m’engage à la supprimer dès mon accession au poste de maire de Paris si je suis élue. » Mais la candidate de droite de préciser : « Il faut bien évidemment que les automobilistes respectent une limitation de vitesse. Mais 8km/h, c’est vraiment trop bas. Il serait plus judicieux, à la rigueur, de tester une zone où la limite à ne pas dépasser serait de 15-20 km/h. »

La Rédaction

Illustration: Wikicommons / Sts
Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité