Un simple malentendu entre espèces à l’origine des attaques des requins

145 Publié le 13/06/2013 par La Rédaction

Brisbane – Des chercheurs australiens viennent de mettre en évidence quelque chose qui risque de changer profondément les relations entre les hommes et les requins, et ainsi de mettre fin à plusieurs années de peur et de psychoses. Il semblerait que, non, les requins ne s’attaquent pas du tout à l’homme, il s’agissait juste d’un gros malentendu entre les deux espèces. Analyse.

Brisbane – Des chercheurs australiens viennent de mettre en évidence quelque chose qui risque de changer profondément les relations entre les hommes et les requins, et ainsi de mettre fin à plusieurs années de peur et de psychoses. Il semblerait que, non, les requins ne s’attaquent pas du tout à l’homme, il s’agissait juste d’un gros malentendu entre les deux espèces. Analyse.

Est-ce la fin du mythe du Mangeur d’Homme ? La fin des Dents de la Mer ? Si l’on croit un groupe de chercheurs australiens, il va  falloir changer notre approche et notre jugement des requins blancs. Selon une étude, c’est tout simplement un malentendu qui serait à l’origine de cette croyance. « Nous avons mal interprété ces attaques, depuis toujours » affirme le Dr. Jeffrey de l’Université de Brisbane. Selon lui, le requin n’attaque pas l’homme, bien au contraire. « En fait, il veut nous aider. Il est surpris de nous voir en pleine mer et il veut nous aider à revenir sur le rivage. Il nous donne un coup de main à sa façon ».

Selon l’étude, ces attaques seraient ainsi causées par une maladresse du requin dans sa façon d’opérer. « Le requin veut vous aider alors il va essayer de vous attraper là où il peut, les jambes, un bras, puis vous ramène sur le rivage. Hélas, le requin maîtrise mal sa force, de sorte que dans 90% des cas, il arrache malencontreusement un membre de la personne qu’il aide ». L’étude bat en brèche une autre croyance, celle que le requin est attiré par le sang pour chasser. « C’est absolument faux là aussi, en partie. Oui il détecte le sang mais pour lui cela veut dire qu’un animal ou une personne est en danger, il faut aller l’aider. Et ils décident parfois même de se mettre à plusieurs pour aider les gens ».

Pour les chercheurs, il faut désormais changer notre regard sur les requins. « Ils souffrent beaucoup de cette image. Ils ne comprennent pas pourquoi les gens ont si peur dès qu’ils s’approchent. Ils n’ont pas beaucoup d’amis. Personne ne veut jouer avec eux. Avez-vous  déjà vu un grand requin blanc faire saut périlleux dans un Marineland?  Non, et ils le vivent mal. Ils ont tellement envie de jouer avec les enfants. Ils veulent juste jouer. Ils ont besoin d’amour ». Et de conclure « La prochaine fois qu’un requin vous saisit, remerciez le, et laissez-vous faire ».

La Rédaction

 Photo: Wikicommon / Hebrard Julien
Publicité
Publicité