Villeneuve-sur-Lot : le PS confirme que sa défaite est due à la météo, Game of Thrones et à la crise en Turquie

24 Publié le 18/06/2013 par La Rédaction

C’est la gueule de bois au PS après la lourde défaite lors de l’élection législative partielle qui a vu le candidat socialiste battu par le Front National. Dans l’immédiat le parti cherche d’abord à comprendre ce qui s’est vraiment passé. Pour le Bureau national et le candidat malheureux, il ne fait aucun doute que plusieurs facteurs sont responsables, parmi lesquels la météo, Game of Thrones et la crise en Turquie. Reportage.

C’est la gueule de bois au PS après la lourde défaite lors de l’élection législative partielle qui a vu le candidat socialiste battu par le Front National. Dans l’immédiat le parti cherche d’abord à comprendre ce qui s’est vraiment passé. Pour le Bureau national et le candidat malheureux, il ne fait aucun doute que plusieurs facteurs sont responsables, parmi lesquels la météo, Game of Thrones et la crise en Turquie. Reportage.

Les visages étaient sombres hier soir rue de Solférino. Le Bureau national du PS s’est réuni en urgence après le camouflet infligé par la défaite lors de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. D’ores et déjà, le PS tente de trouver des raisons pour expliquer cet échec. Pour commencer, le bureau a avalisé la première explication avancée par le candidat malheureux Bernard Barral, qui avait accusé la météo dès l’annonce de son élimination: « Il a tout à fait raison. La météo était clémente hier, les gens ne sont pas allés voter. Nous avons retrouvé ce même schéma dans nos archives. Ainsi en avril 2002, nous avions perdu une élection majeure, là aussi à cause d’un temps trop ensoleillé » a expliqué un cadre socialiste sous couvert d’anonymat.

Mais cette explication n’a semble-t-il pas suffi pour les cadres du PS qui ont proposé d’autres pistes qui pourraient expliquer la défaite hier. « On pense que les gens sont encore sous le choc des derniers épisodes de Game of Thrones. Ils sont en train de les re-regarder, ça leur a pris tout le week-end, ils n’ont pas pu se déplacer pour voter » a commenté Julien Gredon, responsable local de la fédération de Villeneuve-sur-Lot. « Quand on regarde sur les réseaux sociaux, les gens parlaient plus de la série que de l’élection. Ils n’étaient peut-être même pas au courant ».

Autre point retenu par le Bureau national pour expliquer la défaite, l’influence de la crise en Turquie. « Nous n’avons dans l’immédiat aucune idée ou aucun moyen pour relier les deux, mais c’est lié, c’est évident, nous ne savons pas exactement comment mais ça va nous apparaître d’un coup » a pour sa part analysé Harlem Désir, Premier secrétaire du PS. Il a pour sa part également souligné que peut-être l’affaire Jérôme Cahuzac avait eu une conséquence quelconque dans la défaite en déclarant à la presse: « Je ne pense que les électeurs s’abaissent à ce genre de sanction, il n’y a aucune raison que cette élection perdue, ou les autres récemment soient réellement liées à une volonté de sanctionner le gouvernement. Non ? ».

La Rédaction

Photo : FlickR/ cyrildoussin

Publicité
Publicité