Matthieu Delormeau faisait croire à sa famille qu’il était animateur TV depuis des années

47 Publié le 20/06/2013 par La Rédaction

Les Christophe Rocancourt et autres Arsène Lupin n’ont qu’à bien se tenir. Le site du journal Le Point nous raconte aujourd’hui l’une des plus grandes arnaques de ce début de siècle. Emmanuel Berreta, journaliste spécialisé dans la vie des médias révèle que Matthieu Delormeau, connu notamment par certains d’entre vous grâce à « l’émission » Les Anges de la Téléréalité sur NRJ 12 usurpait une identité depuis plusieurs années. En effet, l’homme de 39 ans mentait à tout son entourage et racontait à qui voulait l’entendre qu’il était animateur télé. L’escroc aurait même procédé à l’enregistrement et à la diffusion de plusieurs émissions pour mystifier ses proches. Récit.

La supercherie aura duré sept ans. Sept longues années durant lesquelles Matthieu Delormeau, originaire de Paris, mentait à tous ceux qu’il croisait, intimes comme simples connaissances : « Ce Rocancourt du PAF a commencé dès 2006 à prétendre être chroniqueur de Jean-Marc Morandini sur Direct 8. Evidemment, ses parents, ses frères et sœurs l’ont cru de bonne foi. Et puis personne ne regardait l’émission pour vérifier, ni même pour se divertir en fait… », nous raconte Emmanuel Berreta qui a mené l’enquête sur cette fausse identité.

En 2008, Delormeau serait ensuite monté en puissance en affirmant à ses proches les plus crédules qu’il était carrément devenu présentateur d’un programme sur NRJ 12. Programme dont il était le producteur et rédacteur en chef fictif. Mais le charlatan ne s’arrête pas là. Pour parfaire sa tromperie, il va même jusqu’à enregistrer de fausses émissions comme nous le décrit Emmanuel Berreta : « Tous les éléments étaient là. Le studio, les décors, l’habillage graphique, les jingles. Matthieu Delormeau avait tout mis en scène comme une véritable émission de télévision. Sauf qu’évidemment, le contenu n’était pas au rendez-vous. »

Quelques-unes des personnes qu’il rencontre se mettent alors à avoir des doutes. Pour tenter d’étouffer toute suspicion, le faux animateur se met en tête l’idée de diffuser sa série de programmes bidon. Il se fait alors embaucher en tant que stagiaire à NRJ 12 et introduit régulièrement ses propres programmes faits maison dans la grille de la chaîne qui n’y voit que du feu. Le tour de passe-passe est parfait. Les derniers sceptiques sur la profession de Matthieu Delormeau se résignent à croire sa version des faits.

Dénoncé par un téléspectateur vigilant

Mais l’incroyable duperie va se terminer tragiquement début juin. Le lundi 3, Julien Maestracci, un habitant de l’Oise, se trouve devant son écran de télé. Il zappe et tombe alors sur Les Anges de la Téléréalité 5, l’une des fausses émissions diffusées par l’escroc. C’est alors que le déclic se fait : « J’étais là. Je regardais et j’me demandais si c’était une blague ou non. Il apparaissait à l’antenne et faisait comme si c’était une véritable émission. Mais y’avait un truc qui clochait. C’est comme s’il y avait la forme sans le fond. Je me suis dit que c’était peut-être un genre de canular. Mais le lendemain, il est réapparu à la télé. Là j’ai su que quelque chose de pas net se passait. »

Julien Maestracci contacte alors la chaîne NRJ 12 qui affirme ne pas avoir connaissance d’un quelconque Matthieu Delormeau dans ses présentateurs. Après enquête interne, le mystificateur est finalement dénoncé à la police et arrêté à son domicile de Paris.

Actuellement jugé pour escroquerie et usurpation d’identité, c’est une peine de prison ferme qu’encourt ce dernier. Pour l’instant, celui qui aurait trompé des centaines voire des milliers de Français ne souhaite pas s’exprimer. Il a simplement tenu à justifier brièvement son geste en déclarant par la voix de son avocat : « Je voulais juste que ma famille soit fière de moi. »

La Rédaction

Illustration: © NRJ 12
Publicité
Publicité