Les médecins tentent d’expliquer à sa famille que Nelson Mandela est mortel

34 Publié le 26/06/2013 par La Rédaction

Johannesburg – C’est tout un pays qui s’attend à une issue terrible et proche. Nelson Mandela est dans un état critique depuis plusieurs jours mais médias et politiques en Afrique du Sud et dans le monde se refusent à voir partir ce dernier symbole de la lutte contre les discriminations.

Johannesburg – C’est tout un pays qui s’attend à une issue terrible et proche. Nelson Mandela est dans un état critique depuis plusieurs jours mais médias et politiques en Afrique du Sud et dans le monde se refusent à voir partir ce dernier symbole de la lutte contre les discriminations.

Une volonté battue en brèche par les médecins qui tentent d’expliquer depuis plusieurs jours à sa famille, aux journalistes, aux politiques et au public massé devant l’hôpital, que Nelson Mandela, tout symbole et monument national et international qu’il est, est aussi un homme et qu’il est donc, aussi,  mortel. « C’est la triste vérité et nous n’y pouvons rien » a expliqué le docteur Aaron Collins qui dirige les équipes médicales qui entourent Madiba.

Une annonce qui a choqué l’opinion publique et provoqué de vives remontrances de la part même de Jacob Zuma, le président. La famille de l’ancien dirigeant est quant à elle totalement désemparée, et s’inquiète des nombreuses hospitalisations à répétition de Nelson Mandela. Selon le docteur Collins, ces hospitalisations n’ont en soit rien d’exceptionnel. « M. Mandela est un homme âgé, très âgé, il traverse ce qu’on appelle la fin de vie, les conséquences d’une vie longue, parfois mouvementée, souvent exemplaire mais la fin de vie fait aussi partie de la vie, c’est normal il n’y a rien d’exceptionnel à cela ».

Le médecin explique que cela fait maintenant plusieurs semaines qu’il tente de faire comprendre à l’aide de graphiques et de présentations powerpoint à la famille de Nelson Mandela que celui-ci va mourir, un jour. « Cela sera  très certainement un jour très sombre pour tout le monde, tout le monde va pleurer, mais il faut s’y préparer, car cela va arriver, il faut cesser de se voiler la face. C’est totalement et irrémédiablement irrévocable » explique-t-il, affirmant que cette situation touche non seulement Nelson Mandela mais la plupart des individus sur cette planète à plus ou moins long terme et avec plus ou moins de chance.

La Rédaction

Photo: FlickR/  South Africa The Good News

Publicité
Publicité