Début de psychose en France face à la recrudescence des attaques de barbecues halal

95 Publié le 02/07/2013 par La Rédaction

Faut-il craindre une montée de la psychose face aux barbecues halal ? Les pouvoirs publics tentent d’apaiser l’opinion mais les faits parlent d’eux-mêmes. Depuis plusieurs jours, et après le drame dans une école du Midi, les témoignages de personnes violemment agressées par un barbecue halal circulent sur les réseaux sociaux. Enquête.

Juliette n’en revient toujours pas. Elle était dans son jardin avec son mari à la retraite dimanche midi quand soudain, c’est le drame. « Mon voisin nous a invités à un barbecue. Au début il était très gentil puis sans préavis il nous a dit que la viande était halal ». Les deux époux ont alors le réflexe de survie primaire de sauter dans leur voiture et de fuir avant qu’il ne soit trop tard. « J’essaie de ne pas y penser mais c’est dur, très dur » raconte-t-elle, affirmant être hantée encore par la vision de la viande halal en train de cuire sur le barbecue.

Autre témoignage, tout aussi terrifiant. Dans la Meuse, un jeune homme s’est vu lui aussi invité à un barbecue par la famille de son nouveau voisin. « Tout allait bien, on mangeait, quand soudain quelqu’un a dit que la viande était halal ». Le jeune homme va immédiatement plonger à terre, par sécurité. « J’ai agi à l’instinct. Dans ce cas là, c’est tout qu’on a ». Le jeune homme confesse cependant que: « La viande était pas mal cependant, mais je préfère jouer la sûreté. Je ne veux pas imaginer ce qui ce serait passé par la suite. On a peur, juste peur ». Là aussi, le jeune homme va trouver refuge au deuxième étage de sa résidence.

Dernier témoignage, très différent dans l’Aude. Cette fois, c’est un jeune couple qui est invité par leur voisin à partager à un barbecue. D’entrée, le voisin leur demande si cela pose un problème que la viande soit halal. Le jeune couple va répondre alors « Vous savez, l’important est que l’on passe un bon moment, alors bon einh ». Selon plusieurs sources contradictoires, il s’agirait du seul moment du repas où le sujet aurait été abordé. « Ils ont immédiatement changé de sujet et parlé de la météo, c’était impressionnant, le fait de manger halal ne semblait pas leur poser problème »  raconte un témoin de la scène.

La Rédaction

Photo: Wikicommons/Murcotipton

Publicité
Publicité