Edito « Les vacances, ce moment rêvé pour oublier que nous allons tous mourir »

39 Publié le 08/07/2013 par La Rédaction

Jean-François Buissière revient sur cette volonté de l’être humain de partir en vacances et ce parfois sans autre raison que pour oublier qu’il va mourir.

Comme beaucoup d’entre vous, j’aime partir en vacances. J’avoue avoir une préférence pour l’hiver où je peux à loisir fuir les rigueurs climatiques de nos dures latitudes. Mais l’été est plaisant néanmoins. Et dans ces moments de vacances, d’oisiveté, où le corps et l’esprit sont enfin totalement relâchés dans un commun mouvement, il m’arrive parfois, quelques secondes, d’oublier que nous ne sommes, au fond, que des sacs de sang ambulants, mus par d’étranges pulsions multimillénaires sur un bout de terre et de roches, propulsées à travers l’immensité et la solitude froide du cosmos inhospitalier. Et que nous allons tous mourir.

En s’abandonnant sur sa serviette sur le bord d’une plage, d’une piscine, ou dans un hamac, on oublie que nous filons tous vers une issue fatale, certaine et clinique. Aucun d’entre nous hélas ne sortira vivant de cette aventure que nous avons tous en commun et qui s’appelle la Vie. Mais qu’importe. En attendant, nous sommes en bord de mer à jouer avec des proches qui eux aussi vont mourir, tout comme votre voisin de tablée lors de la prochaine soirée de karaoké ce soir où il va s’humilier, comme d’habitude. Et quand il essaiera de chanter et que sa famille, peut-être navrée, assistera à ce spectacle dépravé, rappelez-vous quelques secondes l’issue fatale qui l’attend lui aussi. Puis, pensez que cela vous concerne tout autant.

Le bleu de la mer, le soleil qui vient nous réchauffer lorsqu’on nous sert l’apéritif, les après-midis passés en randonnées, les voyages en longs-courriers, les instants de rires avec les amis, les jeux de plages. Nous usons de tant de stratagèmes coûteux pour tenter d’oublier notre invariable mortalité, ne serait-ce que quelques minutes.

Parfois, je me dis heureux celui qui ne part pas en vacances. Car il a choisi de ne pas oublier, il a choisi avec dignité d’affronter un destin immuable. Il tient tête à Cerbère, attablé à son bureau en cette chaude après-midi de juillet, affrontant son travail du quotidien, pendant que ses semblables écervelés, dans une volonté naïve de tromper le cours de leurs existences, dépensent et gaspillent leur argent dans des divertissements qui ne trompent personne. Parfois, quand je me retourne dans mon hamac au creux de la nuit sur ma plage privée de Copacabana, j’envie cet homme qui regarde la mort dans les yeux.

Jean-François Buissière
Jean-François Buissière est président du directoire du Gorafi News Network 

Publicité
Publicité

39 avis éclairés

147

Pit 13/07/2015

Vieillir, puis Mourir, quelle importance ? De toute façon c’est la vie éternelle qui nous attend après, alors pourquoi broyer du noir ainsi ?

Non ?

138

Guy Debord 23/06/2014

Mais c’est un plagiat de moi, Guy Debord, cet édito. Beau détournement, donc bel exemple de situationnisme !

157

douglas quaid 04/11/2013

le mieux c’est de ne plus travailler
comme ça plus besoin de prendre de vacances

144

xavier-marc 03/10/2013

Cela me rappelle l’histoire de cet enfant qui ne voulait pas sortir du ventre de sa mère, car persuadé que le monde du dehors était trop dangereux. Il a fallut 14 années de négociations pour le faire sortir, il a abdiqué en disant qu’il n’avait pas assez de place pour installer son nouvel écran d’ordinateur 24 pouces.

148

Pandasaure 01/09/2013

Il est vrai que l’on est bien mieux au boulot après une journée de 26h avec 1 pause de 5min. après 13h de dur labeur ! La plage c’est pour les crabes et les lamas surfeur c’est bien connu !

148

Jéglisséchef 29/07/2013

Partir en vacances ? Plutôt crever !

140

WALTER SOBCHAK 21/07/2013

Moi, j’ai trouvé la solution: je ne pars que dans des pays en guerre pour regarder crever les autres. Ca me file une pêche quand je rentre…

147

Pharmacie 20/07/2013

J’ai l’intention d’être immortel. Jusqu’à présent, ça roule.

144

DégueulasseEtFier 15/07/2013

Parfois, j’ai envie de péter, mais le simple souvenir que je vais mourir un jour me fait finalement souiller mon caleçon.

141

xavier 11/07/2013

J’étais plié de rire en lisant cet article!
Génial, je ne m’en lasse pas du tout…bien au contraire!!

140

newzorro 10/07/2013

Joli. Très bon édito tout en touché de balle.
Les vacances de toute façon c’est trop dangereux…ça peut même être un raccourci vers la mort, violente, sournoise…la preuve: http://0z.fr/tOcXO

156

gargouet 09/07/2013

Un brillant édito qui, n’en doutons pas, fera date dans l’histoire de la philosophie, Jean-François Bussière restant à ce jour le premier à établir une synthèse audacieuse mais néanmoins décisive entre les « Pensées » de Blaise Pascal et le « On va tous crever » du philosophe existantialo-nihilisto-surréaliste Didier Super.

    144

    Une voix surgissant de nulle part 15/07/2015

    J’ai cité Didier Super une fois dans une copie de philo. J’ai eu 4.

138

Orior 09/07/2013

Je vous conseille M Buissière, les réquisitoires du tribunal des flagrants délires par Pierre Desproges. Il y en a un particulièrement qui traite de ce sujet. A défaut de me souvenir du nom de la personne qui a servi de pretexte à cette digression, je peux vous en livrer un extrait :
« Depuis que j’ai connu une après midi d’été allongé dans le foin, une pomme dans une main, la fille du fermier dans l’autre, non c’est trop bête, je ne veux plus mourir ». Je vous retrouverai le nom de ce magnifique réquisitoire ce soir…

    141

    Srg2 09/07/2013

    Oo le tribunal des flagrants délires ??? mais vous êtes hors sujet mon cher !! qui a déposé une plinthe en bonne et diforme ??

    je vous le demande !! droit dans les yeux gauches .. (forcément ils sont pas droits .. )

    noméo !

140

lejeunz 09/07/2013

olol Cé qu1 vieu ki va mourire bientot

    143

    Srg2 09/07/2013

    en même temps .. vu l’orthographe je comprends qu’un adepte du Bescherelle se suicide .. 😉

139

Anne Onceur 09/07/2013

Retrouvez les contrats d’assurance obsèques au meilleur prix sur EasyDeath.com et réservez votre dernier voyage dès maintenant !

157

Madame Ours 09/07/2013

Ah ! je le savais ! Je suis sûre que c’est lui qui écrit l’horoscope… Jusqu’à preuve du contraire.

139

El Chupacabras 08/07/2013

« Parfois, quand je me retourne dans mon hamac au creux de la nuit sur ma plage privée de Cobacabana, j’envie cet homme qui regarde la mort dans les yeux. »

A plus de 4000 mètres d’altitude JFB doit croiser la mort chaque nuit dans son hamac même avec un Damar !

    136

    steve 13/07/2013

    4000 mètres d’altitude ? Ne confondriez-vous pas avec le lac Titicaca ? Copacabana c’est plutôt au bord de la mer, non ?

      129

      jéglisséchef 29/07/2013

      C’est quoi l’altitude ? Une position par rapport à un repère. Si Chupacabras ( Suceur de chèvres en Castillan) se répère par rapport à la fosse des Maldives, Copacabana est effectivement à plus de 4000 mètres d’altitude. Accessible sans piolet ni camp de base.

167

toujourafon 08/07/2013

Comme je le disais pas plus tard qu’hier à Angelina et Brad: » Ah, les pauvres gens!! »

144

pasdrôle 08/07/2013

Arrêtez de déprimer Jean-François et lisez plutôt certains commentaires éclairés du Gorafi, certains sont tellement drôles qu’ils vous feront oublier que la vie est une maladie mortelle…
Vous m’inviterez sur votre plage privée ?

142

Jessica Heet-Roquien 08/07/2013

Nous devrions surtout profiter de nos vacances pour travailler bénévolement au redressement de notre Pays. Nous ne devrions pas nous vautrer dans cette aberration économique qui a fait tant de mal à la France. Refusons les congés payés !

Refusons de ne rien faire ! Refusons d’être payés !

Pour ma part, je vais faire la tournée des plages pour récolter des dons afin de soulager la peine infligée à NS (Notre-Sauveur) par un état bolchevique à la solde de Mélenchon.

N’est-il pas curieux qu’à l’heure où s’éteint Mandela, on fasse tout pour bâillonner Sarkozy ?

Le premier qui dit la vérité, disait le poète… NS souffre et c’est pour nous,qui Le méritons si peu…

JHR

    145

    Union des Jeunes pour le Bénévolat 10/07/2013

    L’UJB existe pour vous.

    Comme vous, nous refusons cette Société de l’avachissement, car notre Peuple se suicide en permettant aux individus de faire passer leur confort matériel avant le bien commun.

    Puisque la Révolte gronde en France et renversera bientôt ce pouvoir usurpateur ennemi de l’effort, l’UJB promet solennellement de faire porter les voix de ses adhérents sur le candidat à l’élection présidentielle dont le programme comportera l’abolition (au moins partielle) des congés payés (fardeau insensé pour l »employeur !), celle de la limitation des heures de travail hebdomadaire et l’abandon de la criminalisation des incitations à la productivité (« harcèlement » pour les bobonnes âmes facilement « indignées »!).

    Rejoignez-nous dans notre combat pour le bien de tous !

    http//:inscription/paypal/ujb.ky

149

Pierric 08/07/2013

ah la France et son inlassable culte des vacances… Mais qui paye la note, ça je vous le demande. Les vacances, c’est avant tout une disponibilité de l’esprit et de l’âme. Améliorons tous notre propre quotidien, comme au Japon, où l’on se serre les coudes et la ceinture pour vivre une vie riche en valeur. C’est ce qui manque à nos plaisanciers, et pour la France, le naufrage est au bout du pédalo.

139

srg2 08/07/2013

euhhh .. et sinon c’était quoi le sujet ??

y-avait une question ?

bon je vais ranger le Hamster au four alors ..

140

ZENIT 08/07/2013

Jean-François Buissière, vous êtes sûr d’être atteint d’un cancer foudroyant? Consultez un autre spécialiste, avec un peu de chance le pronostic sera plus favorable.

135

Tel Assistance 08/07/2013

Je vous conseil également de vous rappeler de votre mortalité quand vous allez boire un verre de trop avant de prendre la route ! Superman pense a la mortalité des autres STP y en a marre que tu t’envole bourrer et percute des avions !

142

La Faucheuse 08/07/2013

Eh ouais les gars, tôt ou tard je vous rendrai une petite visite…

149

François T 08/07/2013

Merci Monsieur Buissière pour ce texte splendide que je vais m’empresser de faire lire à tous ceux qui passent l’été à faire des travaux sur la voierie dans les villes, afin de leur montrer qu’ils ne connaissent pas leur bonheur !

133

Maxence 08/07/2013

Petite coquille : mus et non muent.*

    143

    legorafi 08/07/2013

    Merci, la personne chargée de prendre en notes cet édito a été renvoyée.

      139

      ZENIT 08/07/2013

      Maxence ne prend pas de vacances. Il regarde la mort en face.

140

Bison Futé 08/07/2013

Ajoutons qu’il est conseillé à tous ceux qui prennent la route d’avoir auprès d’eux un passager qui puisse leur rappeler leur mortalité dans les pentes au-delà de 10%.

    146

    Belette maligne 08/07/2013

    Et les virages à plus de 3g/l.

138

Adreqi 08/07/2013

Et sinon, pas trop jaloux, ça va ?

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *