La Cour suprême américaine allonge la peine de John McTiernan après avoir visionné Rollerball

23 Publié le 12/07/2013 par La Rédaction

Depuis le 3 avril dernier, le réalisateur John McTiernan (Prédator, Piège de Cristal) purge une peine d’un an d’emprisonnement à la prison fédérale de Yankton, dans le sud du Dakota. Une incarcération choc pour cette figure d’Hollywood qui a été reconnue coupable de parjure devant la Cour dans le cadre d’une sombre affaire d’écoutes téléphoniques orchestrée contre un producteur avec lequel il collaborait en 2002.

Depuis le 3 avril dernier, le réalisateur John McTiernan (Prédator, Piège de Cristal) purge une peine d’un an d’emprisonnement à la prison fédérale de Yankton, dans le sud du Dakota. Une incarcération choc pour cette figure d’Hollywood qui a été reconnue coupable de parjure devant la Cour dans le cadre d’une sombre affaire d’écoutes téléphoniques orchestrée contre un producteur avec lequel il collaborait en 2002. En janvier dernier, la Cour suprême des Etats-Unis, la plus haute autorité judiciaire du pays, décidait de rejeter l’ultime appel du cinéaste, rendant ainsi son emprisonnement inévitable. Hier, nouveau coup de tonnerre. Cette même Cour suprême a décidé d’aggraver la peine de John McTiernan en allongeant son emprisonnement de 3 ans. Motif : avoir réalisé Rollerball en 2002 avec Jean Reno.

Une agression à but lucratif

« Mr McTiernan, en plus du délit de parjure, s’est rendu coupable d’un crime indéniable aux yeux du droit. Les dommages infligés à la société civile par son action sont aussi évidents que conséquents. La Cour a donc décidé, au regard de ce crime, de condamner Mr McTiernan a 3 ans de prison ferme en plus de la peine qu’il purge actuellement », a lâché avec la plus grande froideur John G. Robert Jr., le président de la Cour suprême américaine à l’occasion d’une conférence de presse tout à fait exceptionnelle afin de justifier sa décision.

C’est donc à la quasi unanimité (8 pour et 1 contre) que les juges de la Cour ont décidé d’alourdir la condamnation de John McTiernan. Une décision qui aura nécessité un mois et demi d’examen et de délibération pour arriver à un constat implacable : « Que ce soit au niveau de la mise en scène, de la bande originale, de l’arc dramatique ou même du montage, le film Rollerball tient davantage de l’agression à but lucratif que de la création purement artistique. Le recours à l’acteur français Jean Reno a également été un point central du dossier pour définir s’il s’agissait oui ou non d’un crime. Et là réponse est oui. Il suffit même de regarder la bande-annonce pour s’en rendre compte. »

Du côté des fans de McTiernan, c’est la consternation la plus totale : « Ces juges sont absolument incompétents. John McTiernan c’est Die Hard, c’est Last Action Hero avec Schwarzenegger ou le 13e guerrier, même si ce dernier n’est pas super réussi », s’indigne Rafik Djoumi du collectif de soutien Free John McTiernan, avant d’enchaîner : « C’est vrai que Rollerball n’est pas son film le plus abouti mais il reste toutefois respectable. D’autres réalisateurs ont fait bien pire et sont, eux, toujours en liberté. En tant que fans, on a juste un sentiment d’acharnement judiciaire et d’une justice à deux vitesses. »

Gail McTiernan est la femme du réalisateur incarcéré. Depuis des années elle le soutient dans ses démêlés avec la justice, y compris depuis le début de sa peine en avril. Mais cette fois-ci, elle se dit totalement désemparée : « Je ne sais pas quoi dire. C’est un verdict qu’on ne peut absolument pas récuser. J’ai vu Rollerball une fois. John m’avait demandé ce que j’en pensais à l’époque et j’en garde toujours les séquelles 11 ans plus tard. John est mon mari et je l’aime. Mais dans cette affaire précise je ne peux plus le défendre malgré toute ma fidélité à son égard. »

Le soutien des Wachowsky

Cette condamnation supplémentaire délivrée par la Cour suprême a littéralement bousculé le milieu d’Hollywood. Des acteurs comme Alec Baldwin ou Samuel L. Jackson qui soutenaient jusque-là John McTiernan refusent étrangement de s’exprimer sur la décision de la Cour. Seuls Andy et Lana (ex Larry) Wachowsky, les réalisateurs de Matrix se sont dit inquiets d’une telle sentence : « C’est très grave. Qui va dire si un film est un crime ou non à l’avenir. Ce sont des dizaines, voire des centaines de réalisateurs qui peuvent potentiellement finir en prison. Et notre réelle inquiétude sur cette dérive de la justice n’a strictement aucun rapport avec notre film Speed Racer, vraiment aucun ! »

La Rédaction

Illustration: John McTiernan sur le tournage de Rollerball (2001) © DR
Publicité
Publicité

23 avis éclairés

124

Hubert Beu Meryté 06/02/2014

Et Zardoz avec James Bond en string, ça ne mérite pas l’excommunication ça?

134

Ploum 15/08/2013

Il y a vraiment des idiots qui prennent cet article au premier degré…
Réfléchissez : un cinéaste puni par la court suprême pour avoir réalisé un mauvais film…
Cet article est visiblement un canular !
les ennuis judiciaires de McTierman n’ont rien à voir !

Il y a vraiment des c… qui gobent n’importe quoi !

129

Paul Poule 23/07/2013

Et dire que dans le même temps à Sanford certains sont relâchés pour utilisation préventive de légitime défense contre une personne à fort potentiel de dangerosité, c’est tout simplement lamentable.
Surtout que Ben Stiller et Vince Vaughn étaient vraiment pas mal dans ce film, et Réno avait un rôle tellement insignifiant que je ne peux m’en souvenir.
Les américains n’ont aucun humour.

120

Jojo l'abrico 22/07/2013

Et Michael Haneke ? Peut-être pourrais-t-on le poursuivre pour tentative d’endormissement volontaire

131

Ben 20/07/2013

Et que dire des réalisateurs de Prometheus, man of steel, after earth, iron man ou transformers, bon j’en passe. Pourquoi ne sont-ils pas encore en prison? Où se cachent-ils et quels caca nous préparent-ils encore en secret? Et en toute impunité…

114

Christian de Destresse Marketing 18/07/2013

Dans les milieux les mieux informés le bruit court que Msmachin préparerait depuis sa cellule 3 épisodes de Saturnin et le manège enchanté (avec en guest star Maya l’abeille, débarrassée de son dard pour l’occasion) afin d’obtenir une réduction de peine.

les tortues Ninja et Geulderat ont été virés de la production.

Soyons optimistes.

@+
Christian.

129

Orior 15/07/2013

Il serait temps en effet. Depuis tellement longtemps certaines personnes du monde du cinéma se croient au dessus des lois et pensent pouvoir nous servir n’importe quoi sous l’appellation film.
Par exemple le dernier Die Hard fait figure d’escoquerie en bande organisée mais qui aura le courage de poursuivre l’équipe du film ?
Il faut aussi leur faire payer leur violation de la loi. Il ne sont pas trop haut pour tomber ! (to high to go to jail)

141

Didier 14/07/2013

Ils sont fous ces américains…

140

Jessica Heet-Roquien 13/07/2013

Condamné pour FRAUDE fiscal au ETAT-UNIS!!!!!

Comme si creer de la RICHESSE et la PROTEGER était un crime!!!!!

Décidamment les STATSES sont devenus aussi SOCIALISTE que la france!!!!!

Bientot eux aussi connaitrons la D2CHEANCE!!!!!

Marx, Polpot, Staline, Obama, Hollande : l’ENFZER SOCIALISTZ!!!!!

JHR

    123

    Enzo Weiter 13/07/2013

    Faut arrêter de lire les articles en diagonale. Il n’a pas été jugé pour fraude fiscale.

    On va finir par croire que vous êtes victime d’une idée fixe, Jessica.

    129

    egesippe 14/07/2013

    D’abord jette un coup d’œil sur « à propos » ensuite apprends qu’il vaut mieux être condamné pur fraude fiscale en France « socialiste » qu’aux States et ce depuis toujours, je me souviens encore de la voix tremblante de l’once Al quand il m’en parlait.

    127

    Thom 15/07/2013

    Jessica, sachez que la majorité des Juges sont du Parti Républicain, l’équivalent de notre extrême-droite… Et que le Parti Démocrate est l’équivalent de notre centre-droit.
    Reprenez vos cours de géo et d’orthographe. La haine des autres vous fait dire des bêtises…

123

serge danait 13/07/2013

Bien fait pour lui !

124

Slater 12/07/2013

Pourvu qu’ils ne visionnent pas « Basic » avec Travolta, sinon il est bon pour 3 ans de plus !

115

Monsieur Cinéma 12/07/2013

Pour ma part, le cas de Claude Lelouch a toujours constitué un argument important dans ma volonté de voir la peine de mort rétablie en France. J’espère que cette jurisprudence américaine permettra d’encourager le législateur français pour agir en ce sens.

    116

    ZENIT 12/07/2013

    Tout est dans son nom et comme disait ma grand mère  » quand c’est louche, c’est louche ».

    134

    James Stewart 13/07/2013

    mais Claude Lelouch est recherché par les Etats-Unis depuis plus de 30 ans ne l’oublions pas, et Coppola n’a plus eu l’autorisation de tourner pendant de nombreuses années pour complicité avec le cinéaste …

129

ZENIT 12/07/2013

Demandons d’abord à Couscous des vieilles charrues s’il est ivre quand il pose sa sempiternelle question?

111

Claire Reha-Visey 12/07/2013

John McTiernan a-t-il eu droit à un jugement équitable ?
Son avocat a-t-il pu faire comparaitre Vincent Malausa, qui écrivait à l’époque dans les cahiers du cinema, je cite :
« Rollerball est une oeuvre d’une rage et d’une énergie interne inouïes », et, dans Chronic’art.com :
« McTiernan est intouchable et garde, avec ce grand carnaval barbare et fellinien (Jean Reno est époustouflant en clown berlusconien grotesque), au moins 10 ans d’avance sur tous ses concurrents hollywoodiens »

    131

    ZENIT 12/07/2013

    Voilà vous avez mis le doigt sur ce qui fait mal à Hollywood.J.Mc.T a 10 ans d’avance, donc il sait ce que les autres vont réaliser, produire et partant de là il peut s’emparer des sujets et des scripts de la concurrence.Il mérite donc 10 ans de prison.En France on pourrait fort justement juger et condamner des Dany Boon ou Mickael Youn et autres pseudo cinéastes.

121

Cheshirecat 12/07/2013

Et si on montre « L’Union sacrée » aux tribunaux français, on peut obtenir l’incarcération de Patrick Bruel ?

115

Schmurtz 12/07/2013

Jean réno court-il toujours ? Il faudrait éclaircir ce point.

120

S. poiler 12/07/2013

Ah mais y’en a marre, à la fin. Encore un article spoiler. Pourquoi avoir parler de la présence de Jean Reno dans le film ? Vraiment je suis déçu

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *