Bagarre générale dans un train pour savoir qui allait descendre en premier au terminus

51 Publié le 23/07/2013 par La Rédaction

La Baule – Triste fait divers rapporté ce matin par Ouest-France. Selon plusieurs sources, alors que le train arrivait à son terminus, une bagarre a soudainement éclaté entre passagers pour décider qui allait descendre en premier. Reportage.

La Baule – Triste fait divers rapporté ce matin par Ouest-France. Selon plusieurs sources, alors que le train arrivait à son terminus, une bagarre a soudainement éclaté entre passagers pour décider qui allait descendre en premier. Reportage.

Les départs en vacances sont parfois sources de tension, la preuve encore avec cette bagarre entre passagers dans un train à destination de La Baule pour savoir qui allait descendre en premier. « Le speaker a annoncé qu’on arrivait à destination d’ici 15 minutes, aussitôt une grande partie des passagers s’est levée et a commencé à attendre dans l’allée centrale » raconte un jeune homme qui a assisté au drame. « Il y avait encore près de 15 minutes de trajet mais les gens étaient très énervés, certains se poussaient entre eux, affirmant que les gens n’avançaient pas alors que le train n’était même pas arrivé ! ». Des voix vont alors s’élever, un agent de la SNCF va s’interposer pour essayer de calmer les passagers, sans effet.

Certains vacanciers qui prétendaient être prêts à descendre depuis plus d’une demi-heure ont à leur tour protesté, des heurts qui se sont propagés alors à tout le wagon, puis à tout le train. « En quelques minutes, tout le monde est devenu hystérique. Des gens se battaient pour pouvoir descendre les premiers. Alors que le train n’était même pas en gare, qu’il n’y avait pas de correspondance en jeu ». Un autre témoin parle de scènes terribles, de pugilat. « J’ai vu une femme en larmes me demander de lui céder ma place pour qu’elle puisse descendre la première car elle avait un enfant, que c’était tout pour elle » explique un jeune homme qui affirme quant à lui avoir été prêt à descendre bien avant elle.

Mais c’est lorsque le train entre en gare que la situation dégénère un peu plus. « Des gens se marchaient dessus, ils n’avaient qu’une envie, sortir comme si leur vie était en jeu, alors qu’il n’y avait aucune urgence » raconte un passager légèrement blessé. Plusieurs agents ont alors été sollicités pour aider à la descente des passagers. « Je ne comprends pas ce qui s’est passé, c’était comme une pulsion » raconte l’une des personnes placées en garde à vue après les échauffourées. « La seule chose dont je me souvienne, c’est la voix du contrôleur nous annonçant que nous arrivions dans 15 minutes et aussitôt, j’ai voulu être prêt à descendre du train, à tout prix ».

Du côté de la SNCF, on tempère la portée de l’événement sans en minimiser la gravité. « C’est un phénomène qu’on observe souvent dans les transports mais il n’y strictement aucune explication scientifique à cela » commente de son côté la direction de la SNCF. Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident intervient dans les transports. Encore au début du mois de juillet, une bagarre avait ainsi éclaté à l’aéroport Charles-de-Gaulles, avec des passagers ayant forcé la porte d’embarquement, de peur de ne pas trouver de place assise dans l’avion.

La Rédaction

Photo: FlickR/ jean-louis zimmermann

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité