Réincarnée en Royal Baby, Margaret Thatcher prépare sa revanche politique

42 Publié le 23/07/2013 par La Rédaction

Londres – À peine quelques heures après sa naissance, le Royal Baby, au centre de toutes les attentions, pourrait très bien devenir le pire cauchemar des Anglais si les rumeurs de réincarnation de Margaret Thatcher se confirment. Dans l’immédiat, les pouvoirs publics tentent de calmer l’inquiétude qui grandit dans l’opinion anglaise du retour en politique de la Dame de Fer.

Londres – À peine quelques heures après sa naissance, le Royal Baby, au centre de toutes les attentions, pourrait très bien devenir le pire cauchemar des Anglais si les rumeurs de réincarnation de Margaret Thatcher se confirment. Dans l’immédiat, les pouvoirs publics tentent de calmer l’inquiétude qui grandit dans l’opinion anglaise du retour en politique de la Dame de Fer.

Les Anglais n’en ont pas encore fini avec Margaret Thatcher. L’ancien Premier ministre pourrait s’être réincarnée sous les traits innocents et avenants de l’enfant du couple royal, né cette nuit. Une hypothèse qui, si elle est confirmée, pourrait changer la donne sur le plan politique. « Dans l’immédiat, il n’y a ni confirmation ni infirmation de pareilles informations » se borne-t-on à répéter du côté du Palais de Buckingham dans une tentative pour le moins maladroite de calmer les esprits. Mais peu à peu, les Anglais sortent de leur liesse liée à l’arrivée de l’enfant et déchantent.

« On ne peut pas croire que cela va recommencer » explique Amanda, très inquiète à l’idée que Margaret Thatcher revienne au pouvoir dans un futur cependant assez éloigné. « Même si c’est dans 40 ou 50 ans je ne veux pas que mes enfants vivent ce que j’ai vécu. L’Angleterre a assez payé pour cela ». Côté politique, les ténors des principaux partis refusent de s’exprimer publiquement. Mais pour le Parti conservateur, si cela est vérifié, il sera plus facile de réformer le Royaume-Uni en profondeur avec un souverain qui serait la réincarnation de Margaret Thatcher. « Nous serons à même de finir ce que Margaret Thatcher, de son vivant, n’avait pu accomplir » se sont félicités en coulisse certains conservateurs, impatients de la voir monter sur le trône.

Dans l’immédiat, l’enfant n’a pas souhaité faire de déclaration publique, son porte-parole estimant qu’il s’exprimera le moment venu et dans des circonstances qui l’exigent. « Il ne dévoilera sa véritable identité qu’à cet instant et souhaite profiter de sa prime enfance comme n’importe quel enfant anglais », précisant cependant que «  tous ceux qui l’ont voué aux gémonies au moment de sa mort il y a quelques mois en seront pour leur frais, très vite ».

La Rédaction

Photo: Wikicommon

Publicité
Publicité