La couleur des montures des lunettes n’aurait aucune influence sur l’efficacité de la correction visuelle

48 Publié le 26/07/2013 par La Rédaction

C’est une enquête qui vient tordre le cou à de nombreux préjugés. Selon une étude californienne, le choix dans la couleur des paires de lunettes n’influe en rien sur la qualité et l’efficacité de la correction visuelle. Analyse.

C’est une enquête qui vient tordre le cou à de nombreux préjugés. Selon une étude californienne, le choix dans la couleur des paires de lunettes n’influe en rien sur la qualité et l’efficacité de la correction visuelle. Analyse.

Le scandale qui s’annonce dans l’industrie optique nous arrive de Californie. Une étude, commandée par la prestigieuse Université de Californie et de Los Angeles, démontre point par point qu’il n’y a strictement aucun lien entre la couleur d’une paire de lunette et la qualité de vision. « Nous avons étudié plusieurs dizaines de cas, interverti les couleurs, de manière aléatoire, nous avons obtenu le même résultat » commente Lucy Siemen qui a commandé l’étude. « Il apparaît que le point fort des lunettes correctrices est dans les verres, non dans les montures comme on a pu le laisser croire » et de citer plusieurs exemples types de l’étude. « Par moment nous avons utilisé des montures dont nous cachions la véritable couleur aux patients, des montures placebos ». Des patients ont ainsi été persuadés d’y voir mieux avec des montures rouges alors qu’ils portaient en fait des montures vertes.

Pour les chercheurs, tout cela démontre clairement l’imposture du marché optique dans un environnement économique très difficile. « On fait croire aux gens que des montures plus chères leur permettront de mieux voir, ce qui est faux » commente Belinda Hayles, responsable d’une ONG qui tente d’alerter l’opinion publique sur les dérives du lobby des lunetiers. « Il faut que les gens prennent conscience que même si les montures des lunettes étaient en bois, ils y verraient aussi bien. Il n’y a strictement aucune différence entre des montures en or, en argent ou en plastique ».

Dans l’immédiat, les principaux créateurs de lunettes de vue dans le monde n’ont pas réagi à la publication de l’étude. Mais prenant les devants de ce scandale, Belinda Hayles a annoncé pour sa part le lancement de sa propre gamme de lunettes « citoyenne et militante », « non-colorés et uniques » et « haut de gamme » avec des montures « dernier cri, moderne mais dans le respect de l’environnement et des couleurs totalement uniformes » et qui vous donne, selon ses termes « une nouvelle vue pour votre vision ».

La Rédaction

Publicité
Publicité