Sur BFMTV, Dieu décline toute responsabilité dans les récents dramatiques accidents

56 Publié le 30/07/2013 par La Rédaction
gokhanilgaz
gokhanilgaz iStock

Alors que les accidents dans les transports se multiplient avec de nombreuses victimes, tous les regards se tournent vers celui qui, pour beaucoup, porte une part de responsabilité dans ces drames. Hier soir sur BFMTV, Dieu a réfuté tous les arguments et refusé d’endosser la responsabilité de ces drames sous le seul prétexte qu’il est dieu. Analyse.

C’est un Dieu combatif et déterminé qui est apparu à l’antenne sur BFMTV hier soir. Après un début de polémique suite aux récents accidents dramatiques dans les transports, Dieu a tenu à s’expliquer sur son positionnement et ses possibles responsabilités. Il a brillamment fait face à Alain Marschall  et Ruth Elkrief, bien que ceux-ci n’aient pas manqué d’arguments pour le déstabiliser. « C’est un peu facile de dire que Je suis responsable de tout. Je ne peux pas être partout, Je suis certes omniscient mais il y a des limites » a-t-il martelé. « Dès que quelque chose part en sucette, Je suis le bouc émissaire, ça suffit ». Les deux présentateurs n’ont pas manqué de rappeler les récents accidents et dommages à Lourdes, Compostelle et le bus de pèlerins en Italie. « Quel est le signe que Vous voulez envoyer en laissant faire de telles tragédies ? » a alors demandé Ruth Elkrief.

« Des signes ? Mais J’en ai envoyé beaucoup ! Rappelez vous les photos des excès de vitesse du conducteur espagnol qu’il poste sur Facebook. Comment supposez-vous que ces photos sont arrivées là ? Vous pensez que c’est un hasard?  Oui, c’est un peu la grâce du Saint-Esprit, sauf que plus personne ne lit les signes, mais c’est bien la preuve que J’ai tenté d’avertir, de prévenir qu’il allait faire une connerie », a répondu Dieu, affirmant que si les gens avaient un tant soit peu suivi ces signes, les accidents auraient pu être évités. « Oui, ce sont des terribles drames mais Je n’y suis pour rien. Alors pourquoi m’invoquer en vain, J’ai pourtant dit des dizaines de fois, tu ne M’invoqueras pas en vain, mais une fois de plus, personne ne m’écoute » a-t-il réaffirmé.

Plus loin, Dieu a failli sembler en difficulté sur le bilan global de sa Création, avec énormément d’inégalités entre les peuples et les pays, des inégalités injustes et cruelles. « Il y a des gens qui meurent de faim dans le monde, vous ne pouvez pas nier que tout n’est pas parfait » a pour sa part souligné Alain Marschall dans une tentative de déstabiliser l’être divin. « Écoutez, techniquement, il y a assez pour nourrir le monde entier. J’ai fait mes calculs et tout tombe nickel. Ce n’est pas Ma faute si une partie de la population monopolise la totalité des besoins et laisse crever l’autre moitié, Je ne suis pas responsable de vos actes» . Puis de conclure « Il y a un moment il serait temps de grandir » a-t-il réaffirmé avant de disparaître dans les multitudes.

La Rédaction

Photo: gokhanilgaz /iStock

Publicité
Publicité