Une formatrice de Pôle Emploi entame un atelier de 3 jours pour apprendre aux chômeurs à saisir leur identifiant

51 Publié le 01/08/2013 par La Rédaction

C’est visiblement une épreuve pour tout le monde. Ce matin aux alentours de 9h15, le Pôle Emploi de Paris-Boucicaut dans le 15e arrondissement a été le théâtre d’une scène des plus difficiles. C’est peu après l’ouverture des portes qu’une intervenante extérieure a lancé un ambitieux atelier pédagogique à destination des demandeurs d’emploi. Objectif de la formation : leur apprendre les bases de la saisie informatique de leur identifiant pour accéder à leur espace personnel sur le site internet du Pôle Emploi.

C’est visiblement une épreuve pour tout le monde. Ce matin aux alentours de 9h15, le Pôle Emploi de Paris-Boucicaut dans le 15e arrondissement a été le théâtre d’une scène des plus difficiles. C’est peu après l’ouverture des portes qu’une intervenante extérieure a lancé un ambitieux atelier pédagogique à destination des demandeurs d’emploi. Objectif de la formation : leur apprendre les bases de la saisie informatique de leur identifiant pour accéder à leur espace personnel sur le site internet du Pôle Emploi. Une ambition plutôt noble hélas mise à mal par quelques soucis d’ordre technique et par une formatrice parfois dépassée par la difficulté de
la tâche.

Y aller par paliers

Julie Florent est l’intervenante spécialement dépêchée par le Pôle Emploi du XVe arrondissement pour animer cet atelier: « Ça reste une formation plutôt exigeante et complexe. Saisir son identifiant est toujours une entreprise obscure et insurmontable pour les non-initiés. Il faut allumer son ordinateur, ouvrir une session, lancer un navigateur internet, se rendre sur le site du Pôle Emploi, trouver l’onglet « Accéder à mon espace personnel » et enfin saisir son identifiant. Ça représente tout de même un nombre d’actions relativement élevé. Le danger, c’est de mélanger les étapes et d’accomplir une opération avant une autre. ».

Se mélanger les pinceaux, c’est la hantise de Mme Florent. Ayant déjà piloté d’autres ateliers semblables, elle raconte : « J’ai souvent des participants qui essaient d’accéder à leur espace personnel avant même d’avoir allumé l’ordinateur. C’est mon travail alors de remettre en ordre dans leur esprit les pièces du puzzle. Mais des fois on rencontre de sacrées résistances quand les mauvaises façons de faire sont ancrées depuis plusieurs années déjà. C’est pour ça qu’ici nous prenons 3 journées entières pour apprendre à nos participants à saisir correctement leur identifiant. »

Adrien Piquet est l’un de ces fameux participants, pour ainsi dire l’unique même, de cette formation proposée par Pôle Emploi. A la base venu pour une simple inscription, il raconte comment il s’est laissé embarquer : « Je venais de terminer mon rendez-vous  avec un agent qui m’a expliqué ce qu’il me restait à faire comme démarches. Et en sortant de là, je me suis fait littéralement alpaguer par la formatrice. Elle était plutôt en panique. Elle disait qu’il y avait un formidable atelier qui commençait dans 5 minutes et que c’était dommage parce qu’il n’y avait encore aucun inscrit. » et le nouveau demandeur d’emploi d’ajouter : « J’ai vu que ça lui faisait un peu de peine qu’il n’y ait personne. Alors j’ai dit oui. Ça a été ma seule erreur. »

Une technologie défaillante

Une erreur qui va coûter cher au jeune homme de 29 ans. Après avoir donné son accord, il se retrouve avec sa formatrice qui tente de lui enseigner la dure discipline de la saisie d’identifiant. Un apprentissage dont Adrien se serait bien passé à en croire ses paroles : « Ça sert vraiment à rien ce genre de truc. La formatrice a au moins 60 ans. Niveau technologie, elle en est juste restée à l’âge de pierre. Autant dire que j’ai fait semblant de l’écouter juste par politesse mais psychologiquement j’étais déjà ailleurs. »

Un passage douloureux donc pour ce demandeur d’emploi mais qui a heureusement été écourté par un souci technique : « Par  chance, les ordis du Pôle Emploi étaient tous hors-service. Après avoir essayé de les allumer à 3-4 reprises, la formatrice a finalement décidé d’abandonner et de me libérer plus tôt que prévu. Je me suis senti tellement bien en sortant de là. C’est comme si j’étais sorti de prison après une erreur judiciaire. J’ai eu l’impression que justice avait été rendue. » nous explique Adrien Piquet.

Restructurer la formation

Malgré cette inattendue panne informatique, Julie Florent reste optimiste et aborde avec entrain ses futures interventions programmées dans ce Pôle Emploi : « Une fois tous les problèmes d’ordre technique résolus, les participants qui n’ont pas pu bénéficier de cette formation seront invités à revenir pour suivre le cursus en entier. De plus et c’est une bonne nouvelle, Pôle Emploi va probablement fusionner cette formation de 3 jours sur les identifiants avec une autre session de 2 jours où l’on enseigne aux demandeurs d’emploi à entrer leur mot de passe. On aurait donc une formation complète d’une semaine à l’issue de laquelle tous les participants devraient être en mesure d’accéder à leur espace personnel. »

La Rédaction

Illustration: Flickr / pierrO
Publicité
Publicité