Après son élection comme personnalité préférée des Français, les dossiers qui attendent Jean-Jacques Goldman

44 Publié le 04/08/2013 par La Rédaction

À peine élu personnalité préférée des Français, Jean-Jacques Goldman doit faire face à de très nombreux défis en un temps relativement réduit.

À peine élu personnalité préférée des Français, Jean-Jacques Goldman doit faire face à de très nombreux défis en un temps relativement réduit. Pour les observateurs, le mandat de Omar Sy reste une très grande déception, proportionnelle à l’attente et l’espoir soulevé. « Quand Omar Sy a été élu en décembre dernier, il y a eu cet effet Obama, la sensation qu’il allait changer beaucoup de choses » note un spécialiste. « Mais au final, l’acteur n’a pas tenu toutes ses promesses de campagne. Moins de six mois après, on note qu’il a été très peu présent et impliqué. La crise est toujours plus présente et en outre il s’est tourné vers une production américaine. Les électeurs lui ont fait payer ses manquements » souligne Alexandre Adler. Pour Alain Minc, Jean-Jacques Goldman a su profiter des faiblesses de son adversaire même si pour cela il a mené une campagne très violente, et certains ont relevé comme une volonté de cliver les Français. « Les attaques n’ont pas manqué, des deux côté, mais M. Goldman a été le plus combatif. Son discours à Toulouse la semaine dernière a sans doute beaucoup joué » notait dès hier soir Alain Duhamel pour qui Jean-Jacques Goldman va devoir se mettre au travail très vite. « La situation en Égypte est explosive, l’Irak s’embrase, et sans parler de la Syrie, il va être très très sollicité ». Plusieurs analystes estiment aussi peu probable un « état de grâce » suite à son élection. « Les gens veulent qu’il se mette au travail de suite, ils exigent des résultats le plus vite possible ».

La Rédaction

Photo: Wikicommon/Sandrine Joly

Publicité
Publicité