Ouverture à Paris du 1er grossiste en stagiaires

76 Publié le 08/08/2013 par La Rédaction

Voilà une inauguration qui devrait ravir des centaines de DRH. Hier, s’ouvrait dans le IXe arrondissement de la capitale le tout premier commerce spécialisé dans la vente et la location en gros de stagiaires. De l’agriculture au secteur tertiaire, tous les domaines d’activités sont couverts, offrant ainsi une large gamme de stagiaires aux acquéreurs potentiels. Une initiative qui pourrait bien intéresser les grosses sociétés du CAC 40 comme les petits entrepreneurs. Innovation.

Voilà une inauguration qui devrait ravir des centaines de DRH. Hier, s’ouvrait dans le IXe arrondissement de la capitale le tout premier commerce spécialisé dans la vente et la location en gros de stagiaires. De l’agriculture au secteur tertiaire, tous les domaines d’activités sont couverts, offrant ainsi une large gamme de stagiaires aux acquéreurs potentiels. Une initiative qui pourrait bien intéresser les grosses sociétés du CAC 40 comme les petits entrepreneurs. Innovation.

Qualité et quantité

Buy a Trainee (Achète un Stagiaire), c’est le nom de ce magasin d’un nouveau genre qui a été inauguré en grande pompe hier matin rue La Fayette. Une boutique dont on peut apercevoir le slogan suivant sur la devanture : « Du stagiaire pour tous, tous les stagiaires pour vous », slogan qui apparaît comme une promesse que Léonard Castello-Lopes, le fondateur de Buy a Trainee, tient à tenir auprès de ses futurs clients : « Aujourd’hui, en 2013, tout le monde veut et tout le monde a le droit d’avoir un stagiaire. Ce que je voulais donc faire en lançant ce projet un peu fou, c’était offrir à tous les patrons, petits ou gros, la possibilité d’acheter en masse des stagiaires dont nous contrôlons scrupuleusement la qualité. »

Pour mettre en place un tel service, Léonard Castello-Lopes a adossé son comptoir à un immense hangar souterrain où sont stockés tous les modèles de stagiaires qui sont rangés par compétence : « Pour être honnête, on s’est un peu inspiré du fonctionnement d’Amazon qui est extrêmement réactif sur les commandes et qui est parvenu, grâce à une fabuleuse organisation, à devenir l’un des leaders dans son domaine. Et bien, ce qu’Amazon a réussi à faire avec les livres, les DVD et autres objets culturels, nous voulons le faire aussi avec du stagiaire », explique le jeune patron de 34 ans.

A l’occasion de l’inauguration de Buy a Trainee, plusieurs dizaines de directeurs des ressources humaines et de patrons avaient fait le déplacement, intéressés par ce nouvel acteur sur le marché de l’emploi. « Les produits que propose Buy a Trainee sont vraiment intéressants pour les employeurs comme nous. Les entreprises n’ont parfois pas le temps de choisir correctement les très nombreux stagiaires dont elles ont besoin. Quant aux circuits de recrutement classiques, comme les traditionnels entretiens d’embauche ou le recours aux agences d’intérim’ qui restent tout de même limités, là c’est même pas la peine d’en parler…»,  nous confie cette DRH d’une célèbre banque qui était présente à l’inauguration.

Déjà plusieurs commandes

Après quelques heures seulement d’existence, l’entreprise de Léonard Castello-Lopes a enregistré quelques dizaines de commandes de sociétés qui ont été séduites par ce nouveau concept : « J’ai deux directeurs d’agences immobilières qui ont acheté une dizaine de stagiaires chacun et quelques recruteurs de PME qui ont voulu faire le test en faisant l’acquisition de plusieurs modèles. Mais la bonne nouvelle, c’est surtout cette prestigieuse agence de communication, dont je ne peux vous révéler le nom, mais qui était là à l’inauguration et qui est repartie les yeux fermés avec un lot de 200 stagiaires. »

La Rédaction

Illustration: Istock / Baloncici
Publicité
Publicité