Racisme, sexisme et homophobie : Twitter se découvre plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs stupides

43 Publié le 14/08/2013 par La Rédaction

San Francisco – Émotions au siège de Twitter, célèbre réseau social en ligne sur Internet, après les nombreuses assignations en justice suite à la profusion de tweets racistes, sexistes et homophobes. La société a ainsi découvert que le réseau était potentiellement utilisé par plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs stupides, racistes et homophobes.

 

Une situation de crise que la compagnie avoue avoir du mal à accepter et à gérer face aux nombreuses plaintes au pénal déposées en France par exemple. « On pensait vraiment que ces gens là resteraient sur Facebook et sur les blogs, là où ils appartiennent », avoue Sharley Dickins, responsable juridique de Twitter. « La plupart du temps, ces gens-là sont tout juste capables d’allumer et d’éteindre un ordinateur, de cliquer sur l’icône d’internet et de laisser des commentaires sur Facebook ou des blogs » souligne-t-elle.

Mais, depuis quelques mois, il semble que ces mêmes personnes soient à même de se connecter sur le réseau social, de mémoriser leur mot de passe et de diffuser leurs messages de haine. « C’est assez inquiétant, ça démontre un processus évolutif hors norme », s’inquiète un cadre du réseau social. Mais, pour Twitter, cela s’annonce difficile de mieux sécuriser son réseau et d’éviter le déversement de tels messages de haine, comme le souligne Mike Bogaerdt responsable technique. « Il est de toute façon très difficile de les avertir que sur Twitter, comme ailleurs sur Internet, leurs propos racistes, homophobes, sexistes et stupides sont condamnables et qu’ils peuvent faire l’objet de poursuites judiciaires car dans plus de 85% des cas, ces gens là ne savent hélas ni lire et écrire ».

Photo: iStock/ tumpikuja

Publicité
Publicité