SIDA : Les recherches sur un vaccin retardées de plusieurs années à cause de Candy Crush

57 Publié le 19/08/2013 par La Rédaction

Paris – Un vaccin pour le virus du SIDA risque de se voir retardé de plusieurs années selon l’institut Pasteur. En cause, le jeu vidéo « Candy Crush » qui monopolise toutes leurs équipes de recherche depuis plusieurs semaines. Le jeu vidéo, disponible sur Facebook et mobile, est considéré comme très addictif et chronophage, une addiction à laquelle ont succombé les équipes de l’Institut Pasteur

Paris – Un vaccin pour le virus du SIDA risque de se voir retardé de plusieurs années selon l’institut Pasteur. En cause, le jeu vidéo « Candy Crush » qui monopolise toutes leurs équipes de recherche depuis plusieurs semaines. Le jeu vidéo, disponible sur Facebook et mobile, est considéré comme très addictif et chronophage, une addiction à laquelle ont succombé les équipes de l’Institut Pasteur. « Nous avons eu un premier cas, une jeune stagiaire en médecine, que nous avons tenté d’isoler, en vain. En quelques jours, il a rapidement contaminé tous les autres » raconte le Pr. Guillot. «  Désormais comme tout le monde, nos équipes passent des journées dessus à tenter de battre des records sur ce jeu» se lamente-t-il, montrant aux journalistes des locaux et des laboratoires désespérément vides. «  À ce stade, toutes les recherches sur le vaccin sont stoppées, on ne peut plus rien faire. Il va nous falloir des mois, voire des années pour rattraper le temps perdu », affirmant néanmoins avoir tout tenté pour faire revenir au travail ses équipes. « Nous avons interdit les mobiles au bureau, bloqué les connexions Internet mais rien n’y fait. Ils vont parfois aux toilettes où ils restent des heures » a-t-il déclaré. « La seule chose à faire est d’attendre que cette mode passe. Mais nous ne sommes pas à l’abri de l’arrivée d’un autre jeu tout aussi chronophage dans les prochains mois, c’est un cycle perpétuel et immuable. » a-t-il conclu avant de s’installer dans un coin de la salle et se lancer dans une partie endiablée de Ruzzle.  

Photo : Wikicommons / FlickR/ kenming_wang

Publicité
Publicité