Secret Story : aucun participant n’a encore découvert que Billy Crawford fait partie des candidats

40 Publié le 23/08/2013 par La Rédaction

C’est l’un des secrets les mieux gardés de cette septième édition. Alors que les candidats toujours en compétition, comme Clara ou Florine, essayent tant bien que mal de cacher les mystères qui les entourent, un autre participant continue de tromper tout le monde. C’est Billy Crawford, le « chanteur » de R’n’B’ d’origine américano-philippine et auteur de nombreux tubes comme Trackin’ ou Trackin’.

C’est l’un des secrets les mieux gardés de cette septième édition. Alors que les candidats toujours en compétition, comme Clara ou Florine, essayent tant bien que mal de cacher les mystères qui les entourent, un autre participant continue de tromper tout le monde. C’est Billy Crawford, le «chanteur» de R’n’B’ d’origine américano-philippine et interprète de nombreux tubes comme Trackin’ ou Trackin’. Présent depuis le début de l’aventure le 7 juin, il a réussi jusque-là à se faire passer pour un parfait anonyme auprès de ses camarades. Une duperie de haut vol malgré des indices flagrants lâchés ici et là. Récit.

Comme une lettre à la poste

«A mon avis ça va être super chaud de passer inaperçu. Moi je dis que je tiens pas 2 secondes dans la maison des secrets», confiait avec fébrilité Billy Crawford quelques minutes avant le coup d’envoi de l’émission en juin dernier. Résultat : 11 semaines plus tard, aucun des autres candidats de Secret Story ne se doute de son identité. Rien, pas un seul soupçon.

Un anonymat inébranlable qui laisse Benjamin Castaldi, le présentateur de Secret Story, totalement pantois. Interrogé cette semaine par TV Mag, il confessait : «C’est impressionnant… D’habitude, les participants se mettent très vite à avoir des doutes et finissent toujours par trouver une piste ou deux pas très éloignées du secret concerné. Mais là rien. Personne ne calcule que c’est Billy Crawford, l’ancienne étoile du R’n’B’. On en serait presque à se demander s’ils ne sont pas tous de mèche.»

Car ce n’est pas faute d’éléments clés soigneusement lâchés par le «chanteur» de 31 ans. Déjà rien que par le choix du nom qu’il a adopté pour le jeu : Billy C. Un prénom et une initiale qui auraient pourtant dû alerter les Alexia, Tara et autres Sonja. Eddy, lui, a été éliminé de Secret Story la semaine dernière. Quand il a appris que Billy C. était Billy Crawford, l’ancien candidat est resté incrédule : «No way ! Je me disais bien que je l’avais vu quelque part. C’est pour ça qu’il arrêtait pas de chanter des chansons insupportables du matin au soir. En plus il nous répétait sans cesse qu’il était sorti avec une chanteuse connue. L’autre là… Natasha St-Pier, un truc comme ça. Dire qu’on l’avait sous les yeux et qu’on est passés à côté. No way !»

A la limite de l’anti-jeu

Cette nouvelle semaine écoulée sans que personne n’ait découvert que Billy Crawford faisait partie du jeu commence à susciter agacement et polémique. Thierry Moreau est journaliste spécialiste des médias (Télé 7 Jours, Touche Pas à Mon Poste !). Pour lui, ce secret choisi par Billy C. vient biaiser excessivement le cours du jeu : «Cacher qu’on est en fait détective privé ou qu’on a survécu à une attaque de requins par le passé, ça ce sont des secrets plutôt fair-play. On a quand même une chance de les découvrir avec un peu d’enquête et de ruse. Mais deviner qu’un des participants est Billy Crawford… Concrètement ça veut dire se souvenir de lui, puis le reconnaître… Autant essayer de trouver un bon film dans la filmographie d’Onteniente.»

La Rédaction

Illustration: Secret Story / logo
Mots clés : , , , ,
Publicité
Publicité