Les États-Unis jugent indéniable l’existence de la Syrie

62 Publié le 27/08/2013 par La Rédaction

Alors que la possibilité d’un massacre à l’arme chimique semble se confirmer sérieusement, ce matin au Proche-Orient, John Kerry, le secrétaire d’état américain, a décidé de durcir le ton.

Alors que la possibilité d’un massacre à l’arme chimique semble se confirmer sérieusement, ce matin au Proche-Orient, John Kerry, le secrétaire d’état américain, a décidé de durcir le ton. Après une réunion de crise avec Barack Obama, ce dernier a donné une conférence de presse dans lequel il a exposé les avancées sur le dossier : « Suite aux récents événements survenus dans la région, Washington a très peu de doute sur l’existence d’une pays baptisé Syrie. Il est incontestable qu’il s’agit bien là d’un territoire avec des frontières et une forme de pouvoir politique visiblement contesté depuis plusieurs mois. » Jay Carney, le porte-parole de la Maison-Blanche a de son côté précisé : « Apparemment ce pays aurait un drapeau, un hymne national et un système de nationalité. Tous ces éléments nous laissent penser que cette zone possède tous les critères pour être considérée comme un pays. Et selon nos indices, ce pays s’appellerait bien Syrie. »

Alliée dans ce dossier aux Etats-Unis, la France, par la voix de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères est allée dans le sens des Américains : « Nous sommes sur la même position que nos partenaires sur ce sujet. Mais de notre côté, cela fait même plusieurs semaines que nous avons le sentiment que non seulement la Syrie existe, mais qu’en plus il s’y passe quelque chose. »

La Rédaction

Illustration: Istock / EdStock

Publicité
Publicité