Une majorité de noyés se disent déçus par la scène finale du film de leur vie

66 Publié le 30/08/2013 par La Rédaction

Il est de notoriété publique qu’au moment de se noyer, on voit sa vie défiler lentement devant ses yeux. Une étude démontre cependant qu’une grande majorité des noyés se disent « déçus » ou « profondément » déçus de la scène finale de ce film.

Il est de notoriété publique qu’au moment de se noyer, on voit sa vie défiler lentement devant ses yeux. Une étude démontre cependant qu’une grande majorité des noyés se disent « déçus » ou « profondément » déçus de la scène finale de ce film.

Michel (*) a 34 ans. Il fait partie de la longue liste des noyés de cette année. Et comme beaucoup, il a dû subir au moment de mourir le résumé de sa vie, un film gâché par la scène finale où il meurt bêtement noyé après avoir refusé d’écouter les conseils des maîtres nageurs sauveteurs. « C’est dommage. L’ensemble tenait la route et là il y a cette scène finale stupide qui vient tout gâcher » explique-t-il. « Je ne sais pas qui a écrit cela, mais on reste sur sa faim. On se demande quand même pourquoi tuer un personnage aussi important de la sorte ».

Même avis pour Camille (*). Elle aussi se dit assez déçue de cette scène finale. « J’ai trouvé des passages très émouvants, revoir mes enfants, mon mari. Mais être assommée aussi bêtement par un simple rouleau, c’est quand même pas très très réaliste » souligne-t-elle. Tout comme Samuel de Narbonne dont le corps n’a toujours pas été retrouvé. « On devrait quand même avoir le droit de changer cette fin. C’est la dernière chose qu’on voit de notre existence. Personne n’y pense à ça ? » a-t-il déclaré à la presse.

Les experts restent néanmoins sceptiques quant à la possibilité de modifier la fin de ces films, dans l’immédiat. « C’est inévitable. Certains décèdent bêtement dans l’eau, ils en subissent les conséquences physiques mais aussi visuelles » explique un médecin pour qui les noyés n’ont d’autres personnes qu’eux-mêmes à blâmer, même si on ne peut éviter l’accident. Mais pour les noyés cette punition s’apparente à une double-peine. « Non seulement notre mort est stupide mais il n’y a pas de bonus, par exemple que cela soit présenté par un animateur télé, comme Christophe Hondelatte, cela serait tellement plus classe de mourir ainsi » commente Camille.

La Rédaction

*les prénoms ont été modifiés

Photo: iStock/Anton_Sokolov

Publicité
Publicité