Polémique sur YouTube après un sketch vidéo mettant en scène des brosses à dents

95 Publié le 05/09/2013 par La Rédaction

Était-ce le sketch de trop ? La polémique est toujours très vive, moins de douze heures après la diffusion sur la plate-forme de partage vidéo YouTube d’une vidéo voulant traiter des brosses à dents sur un thème humoristique. Une façon d’approcher le sujet qui a déplu à de nombreux internautes, provoquant une vive émotion et forçant l’auteur à retirer sa vidéo.

Était-ce le sketch de trop ? La polémique est toujours très vive, moins de douze heures après la diffusion sur la plate-forme de partage vidéo YouTube d’une vidéo voulant traiter des brosses à dents sur un thème humoristique. Une façon d’approcher le sujet qui a déplu à de nombreux internautes, provoquant une vive émotion et forçant l’auteur à retirer sa vidéo.

Peut-on rire de tout ? Visiblement pas. Cet internaute, dans la tourmente après une courte vidéo humoristique sur les brosses à dents, est à même de répondre. « Je n’ai pas voulu choquer, jamais » explique-t-il dans une courte vidéo en réponse, postée après avoir retiré la vidéo polémique. « Si des gens ont été blessés ou choqués par mes propos, je m’en excuse » réaffirme-t-il. « Peut-être plus tard, quand j’aurai plus de recul, je pourrai m’attaquer à ce sujet qui mérite d’être traité, je le maintiens » conclut-il sur sa page Facebook.

La vidéo, qui s’est diffusée rapidement sur les réseaux sociaux s’amusait de la relation commune des gens avec les brosses à dents, essayant de dédramatiser l’approche clinique que l’on peut en avoir, à savoir cette utilisation basique et systématique de cet objet coutumier, en plastique, bois, ou résine, et équipé de nombreux poils très durs destinés à la bonne santé de l’hygiène buccale. « Je pense que quand on ne connaît pas son sujet, on ne tient pas ce genre de propos » s’émeut Caroline, très choquée. « Pourquoi les brosses à dents, au juste ? N’y a-t-il pas plus important à traiter franchement ? » s’alarme Camille_45 sur Twitter. Autant de réactions en chaîne qui ont forcé l’auteur à retirer sa vidéo en catastrophe.

De son côté, même s’il comprend l’émotion que cela a pu soulever, l’internaute regrette que la liberté d’expression soit ainsi bridée parfois. « Je pense qu’on peut faire de l’humour sur tout. Il ne faut pas s’interdire de territoire, de sanctuaire. On peut rire de tout, tout le temps » commente-t-il avant de conclure, philosophe et inquiet sur l’avenir de la condition d’humoriste : « Comme me le disait un ami, un jour, tu verras, on en sera réduit à faire des blagues sur le viol. Et le pire, c’est que ça marchera ».

La Rédaction

Publicité
Publicité