L’OMS demande à Nutella de mettre au point une recette moins savoureuse

73 Publié le 06/09/2013 par La Rédaction

New-York – Du nouveau sur le front contre la lutte anti-obésité. Cette fois c’est l’Organisation Mondiale de la Santé qui demande à Ferrero, propriétaire de la célèbre marque de pâte à tartiner Nutella, de changer sa recette pour une nouvelle qui serait ainsi moins savoureuse, moins agréable à manger. Objectif : casser le processus de dépendance.

Selon les experts, le succès de la célèbre pâte à tartiner s’expliquerait en grande partie grâce à une recette particulièrement bonne et agréable. « Les études le montrent, 78% des personnes qui mangent du Nutella sont catégoriques : elles en mangent parce que c’est super bon », explique le Dr Mortons, délégué auprès de l’OMS. Selon lui, taxer le produit ne changera rien, il faut frapper à la source, à la consommation. « En modifiant légèrement la recette, en faisant en sorte que ce soit légèrement moins super bon, les gens seront moins tentés de devenir addicts », souligne-t-il.

La marque de pâte à tartiner est souvent citée dans différents conflits, comme l’exploitation de l’huile de palme ou l’obésité des plus jeunes. L’OMS a donc décidé d’agir vite et bien. « Enfants et adultes, tout le monde est concerné par cette addiction », avant de s’alarmer : «  Qui n’a jamais vidé un pot devant sa télé un dimanche après-midi de pluie en pleurant sur les mésaventures de sa vie sentimentale ou de sa vie tout court ? Il faut stopper cela. Il faut rendre leur dignité à ces gens-là. »

Un changement de recette apportera-t-il vraiment du neuf ? Les experts sont divisés sur la question. Selon eux, le nutella ne serait pas seul responsable et des milliers de produits dérivés à base de chocolat en libre circulation dans le monde pourraient bien être tout aussi concernés par cette législation. « Je pense que les producteurs mondiaux de chocolat vont devoir changer leur recette mais il n’y a quasi aucune chance que ça marche. J’en ai marre, on n’arrive pas à avancer sur ce projet », s’est exclamé le Dr Mortons lors de la conférence de presse, avant de s’affaler sur son fauteuil, de soupirer et de pleurer à chaudes larmes tout en dévorant un pot de pâte à tartiner à la petite cuillère.

Photo: gilas /iStock

Publicité
Publicité