80% des managers avouent ne pas réussir à expliquer leur rôle au sein du monde du travail

69 Publié le 17/09/2013 par La Rédaction

Selon une étude menée par l’Observatoire du Travail et la société de sondage BVA, les managers auraient des difficultés à expliquer leur rôle dans le monde du travail. Le phénomène s’étendrait à une grande partie des emplois de bureau et de service, malgré la forte croissance de ces secteurs professionnels.

Selon une étude menée par l’Observatoire du Travail et la société de sondage BVA, les managers auraient des difficultés à expliquer leur rôle dans le monde du travail. Le phénomène s’étendrait à une grande partie des emplois de bureau et de service, malgré la forte croissance de ces secteurs professionnels.

Jean-Louis Fischer est manager dans la grande distribution et confesse sa peine à trouver un sens à son activité. « Je ne suis pas vraiment sûr de ce que l’on attend de moi dans cette entreprise mais j’improvise au quotidien pour m’occuper et ne rien laisser paraître ». Jean-louis Fischer avoue ne pas avoir choisi cette voie par vocation mais par dépit. Lui qui rêvait d’une carrière dans l’agriculture pour reprendre l’exploitation familiale s’est vu forcé à entreprendre des études de commerce sous la pression de ses parents. « J’avoue aussi avoir un doute quant à l’utilité de notre profession dans le monde du travail. Mais tant qu’on me paye autant pour ce poste, je suis prêt à ne pas me poser de question ».

Jacques Pourtin a quitté son poste de manager dans l’hôtellerie après une longue dépression. L’homme raconte son combat dans son livre confession « L’Homme qui n’en savait rien » et décrit comment il a lutté au quotidien pour éviter les questions sur son travail. « Je n’ai jamais pu expliquer à mes proches le sens de mon travail, la plupart du temps je changeais de sujet ou je prétextais un faux coup de téléphone professionnel». L’ancien manager reconverti aujourd’hui dans la pâtisserie après une longue traversée du désert parle d’une renaissance grâce à sa nouvelle activité : « Mon conseiller financier me suggère de prendre un manager pour gérer mes points de vente, mais je n’ai pas envie de faire subir ça à une autre personne ».

Anne-Lise Rouchault, étudiante en école de management, avoue elle aussi avoir du mal à définir son rôle au sein de sa future entreprise « Je suis encore un peu dans le flou, nous suivons un cursus chargé, nous amassons une masse d’informations techniques sans aborder le fond du rôle de manager » explique la jeune étudiante avant d’ajouter « j’ai choisi cette école pour donner un sens à ma vie, mais je dois commencer par trouver seule un sens à mon métier ». Plusieurs grandes écoles ont déjà annoncé vouloir répondre à cette crise d’identité chez leurs étudiants en programmant une série de conférences tenues par des consultants en management qui viendront partager leur vécu avec les futurs diplômés.

La Rédaction

Photo: Markanja /iStock

Publicité
Publicité