Urban Peace 3 : Le groupe IAM sifflé pour son rap contenant trop de texte

118 Publié le 30/09/2013 par La Rédaction

Le groupe phare du rap français pendant les années 90 ne fait plus l’unanimité aujourd’hui. Le groupe IAM a reçu un accueil mitigé lors du festival Urban Peace 3 organisé au Stade de France ce week-end. Les spectateurs reprochent aux Marseillais leurs textes trop écrits et leur manque de bling-bling.

Le groupe phare du rap français pendant les années 90 ne fait plus l’unanimité aujourd’hui. Le groupe IAM a reçu un accueil mitigé lors du festival Urban Peace 3 organisé au Stade de France ce week-end. Les spectateurs reprochent aux Marseillais leurs textes trop écrits et leur manque de bling-bling.

Il n’aura fallu que deux morceaux pour que les organisateurs du festival se rendent compte de leur erreur de programmation. Sifflets et jets de casquettes sur la scène ont accompagné le concert du groupe invité pour la troisième édition du festival de musiques urbaines. « On comprend rien à ce que racontent ces gars. Ils se prennent pour Baudelaire ou je sais pas quoi » déclare Kevin, un jeune spectateur interrogé à la sortie du concert géant.

Le jeune homme, qui dit être venu pour les prestations de la Fouine et de Sexion d’Assaut, déclare ne pas se reconnaître dans les paroles du groupe : « Ces mecs ont rien à raconter ou quoi ? Nous on kiffe les meufs, la dope, l’argent. La vraie vie quoi ! J’avais l’impression d’être devant ma prof de français, la tehon ! »

Les spectateurs ont également fait part de leur mécontentement sur les réseaux sociaux pour dénoncer le concert de trop.  Sur Twitter, on pouvait entre autres lire en suivant le hashtag du festival « Iam tro d boloss à #urbanpiece3 », « c ki c type ayam, ils ont mem pa de style #urbanpeace3 », « #Lafouine nique #Iam, ils craignent trop #urbanpeace3 ». La page facebook du groupe a elle aussi subi les foudres des internautes en colère qui sont venus y poster en masse des photos du concert de Sexion d’Assaut, point d’orgue du festival.

Les membres d’IAM ont réagi au mauvais accueil du public après un concert qu’ils avouent avoir eu beaucoup de mal à mener à terme. Akhenaton, l’un des leaders du groupe confesse son mal-être et explique que « c’est la loi du milieu qui fait ça, on n’est plus tout jeunes, les années font qu’il y a un décalage qui se crée avec les fans de hip-hop et on passe petit à petit dans la case variété française ». Le phénomène n’est pas inconnu, puisque le rappeur MC Solaar avait connu la même mésaventure dans les années 90. Les marseillais déclarent ne pas avoir dit leur dernier mot puisqu’ils viennent d’annoncer avoir fait appel à l’artiste Keen V pour l’écriture d’un prochain album résolument plus tourné vers le hip-hop.

La Rédaction

Photo: Affiche Urban Peace 3

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité