Les abattoirs vont repeindre leurs murs avec des couleurs joyeuses pour rendre les animaux plus heureux

86 Publié le 08/10/2013 par La Rédaction

Paris – Face aux critiques des défenseurs de la cause animale contre les méthodes utilisées dans de nombreux abattoirs en France et dans le monde, le principal syndicat des abattoirs français a décidé de voter une nouvelle mesure. Celle-ci, destinée à prendre en charge la souffrance animale, propose de repeindre les murs des abattoirs avec des couleurs plus joyeuses, pour alléger le stress des animaux mais aussi du personnel.

France – Face aux critiques des défenseurs de la cause animale contre les méthodes utilisées dans de nombreux abattoirs en France et dans le monde, le principal syndicat des abattoirs français a décidé de voter une nouvelle mesure. Celle-ci, destinée à prendre en charge la souffrance animale, propose de repeindre les murs des abattoirs avec des couleurs plus joyeuses, pour alléger le stress des animaux mais aussi du personnel.

C’est l’abattoir de Lorient qui a servi de test grandeur nature pendant trois mois. Des murs repeints en rose, fuchsia, bleu, crème, ou violet. « Les animaux se sentent plus à l’aise et nous aussi » explique Rémi qui travaille au sein de l’abattoir depuis plus de 10 ans. Le projet, qui se veut une réponse aux critiques des défenseurs de la cause animale, propose de repeindre la totalité des murs des abattoirs avec des couleurs chatoyantes. « On veut changer l’image triste de l’abattoir, qui n’est pas si sanguinaire que ça » précise le porte-parole du syndicat des abattoirs français dans un communiqué.

Selon les experts, cités par le syndicat, l’arrivée de ces nouvelles couleurs pourrait faire baisser de moitié le stress des animaux. « Ils seront un peu moins tristes. Pas forcément très heureux, puisqu’ils vont tous mourir, mais il y a un aspect sombre et lugubre qui disparaît » commente Erika Cholet, diplômée des Beaux Arts de Bordeaux, qui a supervisé les peintures de l’abattoir de Lorient. Des fresques aux couleurs éclatantes qui présentent des animaux heureux entrant dans un abattoir en forme d’arche de Noé. « On oublie que l’abattoir est un lieu de vie, avec nos pinceaux, nous avons voulu apporter cette touche de vie qui manquait dans ce lieu » explique-t-elle, annonçant déjà plusieurs autres projets dans d’autres abattoirs.

En outre, l’équipe d’Erika Cholet propose aussi de nouvelles tenues pour les ouvriers des abattoirs, aux couleurs pastel. « Il faut que l’animal soit mis en confiance. Mettez-vous à sa place, quand vous sortez de la bétaillère » explique-t-elle, suggérant aussi une nouvelle ambiance musicale, avec la diffusion de chansons dans les hauts-parleurs. « Avec ces couleurs et ces sons, tout devient plus humain, il sera désormais difficile de critiquer quoi que ce soit. J’aimerais parfois être à la place du petit veau qui va arriver ici, et être émerveillée comme lui », confie-t-elle, émue.  

La Rédaction

Photo: Brasil2 / iStock

Publicité
Publicité