Erreur de manipulation, les députés socialistes votent accidentellement une de leurs promesses de campagne

66 Publié le 10/10/2013 par La Rédaction

Voilà encore un couac dont la majorité se serait bien passée. Cette fois, c’est une erreur collective des députés PS qui, suite à une mauvaise manipulation, a provoqué un vote en faveur d’une des promesses de campagne de François Hollande. Reportage.

Voilà encore un couac dont la majorité se serait bien passée. Cette fois, c’est une erreur collective des députés PS qui, suite à une mauvaise manipulation, a provoqué un vote en faveur d’une des promesses de campagne de François Hollande. Reportage.

«  Cela n’aurait jamais dû arriver » tonne Bruno Le Roux , président du Groupe Socialiste à l’Assemblée nationale. Hier, en plein vote sur la réforme des retraites, les députés socialistes ont malencontreusement voté pour une des promesses de campagne de François Hollande. « Une erreur de manipulation dans les votes, comme il en arrive parfois mais ce coup-ci, la presse va s’en donner à cœur joie » commente Noël Mamère qui regrette le manque de concentration de ses confrères socialistes. « On a voulu aller trop vite. Résultat, on devient la risée des Français » explique un député qui a tenu à rester anonyme.

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’événement se produit à l’Assemblée nationale. Dans le passé, plusieurs députés ont déjà avoué avoir commis une erreur en votant un texte de loi. Un vote qui était alors modifié a posteriori. L’UMP, par la voix de Christian Jacob, n’a pas tardé à se moquer des députés socialistes. « C’est complètement irresponsable et démagogique. Tout le monde sait qu’il y a une tradition républicaine qui consiste à ne pas appliquer un programme. On espère qu’il s’agit juste d’une erreur et pas le commencement d’une fuite en avant du gouvernement » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Selon les premiers éléments, l’Élysée aurait été extrêmement courroucée par cette erreur des députés socialistes, qualifiés de « profonds irresponsables » par le président lui-même. « La France va mal, on ne peut pas se mettre à voter des promesses que j’ai improvisées un soir à la télévision » avant d’ajouter « Tout cela donne l’image confuse d’un gouvernement qui en est réduit à appliquer son programme.»

La Rédaction

Photo: BrendanHunter / iStock

Publicité
Publicité