Dijon: Non-fumeur, il est expulsé d’un concert de reggae

126 Publié le 16/10/2013 par La Rédaction

Dijon – Un jeune homme de 32 ans qui souhaitait assister à un concert de reggae sans fumer s’est vu raccompagné à la sortie par la sécurité qui avait constaté que le jeune homme ne consommait aucune drogue.

Dijon  – Un jeune homme de 32 ans qui souhaitait assister à un concert de reggae sans fumer s’est vu raccompagné à la sortie par la sécurité qui avait constaté que le jeune homme ne consommait aucune drogue.

“Steel Pulse” , un groupe de reggae très connu de la scène musicale, donnait un concert hier soir à Dijon. Un rendez-vous auquel Benjamin Courtais s’est rendu pour la première fois accompagné de deux amis. Venu dès la fin d’après-midi pour être aux premières loges, le jeune homme avoue avoir ressenti un malaise avec les autres participants dès son arrivée sur le site. « Plusieurs personnes m’ont rapidement abordé pour me demander si je pouvais leur dépanner un joint ou des feuilles à rouler. Mais lorsque j’ai répondu que j’étais désolé et que je ne fumais pas, j’ai tout de suite remarqué une gêne et des regards malveillants » déclare Benjamin, encore sous le coup de l’émotion.

Le jeune amateur de reggae raconte sa longue soirée et comment deux membres de la sécurité l’ont pris à partie après avoir constaté que le jeune homme ne fumait pas. « Quand je leur ai dit que je n’aimais pas ça, les deux molosses ont du prendre ça comme une marque d’insolence.» raconte le jeune homme  « J’aurais dû faire comme mes deux amis qui eux ont affirmé être asthmatiques ».

Benjamin dénonce un acharnement contre les non-fumeurs et déclare être remonté contre l’organisation qui affirme avoir agi pour la sécurité du concert « Plusieurs personnes sont venues se plaindre de l’attitude de M. Courtais qui arborait fièrement un bâton de réglisse dans sa bouche. Nous avons voulu intervenir avant que l’incident ne prenne de l’ampleur et ne vienne gâcher la fête » réagit le directeur de “La Vapeur” où se déroulait le concert « Trop de monde prend ce genre de concert comme un espace où l’on peut faire n’importe quoi. Mais il y a aussi des règles lorsqu’on vient assister à un concert de reggae. ».

La direction du concert et le manager du groupe promettent  vouloir prendre des mesures pour éviter un nouvel incident lors des prochaines éditions et ont annoncé que ce genre de concert ne serait dorénavant accessible « qu’aux personnes qui pourront justifier posséder 3g de stupéfiants ».

La Rédaction

Photo:numbeos/iStock

Publicité
Publicité