Pôle Emploi annonce le recrutement de 3,2 millions de conseillers

46 Publié le 16/10/2013 par La Rédaction

Voici une nouvelle qui devrait réjouir tout le monde. La direction de l’établissement public a annoncé ce matin l’embauche massive de nouveaux effectifs pour son personnel. Ce qui devrait mettre fin au fameux problème de manque de moyens dont se plaignent les organisations syndicales tout en ayant un effet positif sur la baisse du chômage.

Voici une nouvelle qui devrait réjouir tout le monde. La direction de l’établissement public a annoncé ce matin l’embauche massive de nouveaux effectifs pour son personnel. Ce qui devrait mettre fin au fameux problème de manque de moyens dont se plaignent les organisations syndicales tout en ayant un effet positif sur la baisse du chômage.

Instaurer plus de suivi personnalisé

C’est Jean Bassères, directeur général Pôle Emploi, qui a pris soin en personne d’annoncer la nouvelle à la presse. Lors d’une conférence spécialement organisée pour l’occasion, il a exposé l’ensemble de son plan d’action pour arriver à engager ces quelque 3 230 000  conseillers.

Pour le patron du Pôle Emploi, c’est avant tout dans un désir d’efficacité que cette série d’embauches a été mise sur pied : « Nous devons reconnaître que jusque là, notre personnel était tout simplement en surcharge permanente de travail. On se retrouvait avec des conseillers qui devaient gérer parfois 200-300 dossiers. Ça ne pouvait plus durer. »

Pour mettre fin à ce manque de moyens, la direction de l’administration a donc décidé de mettre les petits plats dans les grands. Un choix qu’elle justifie par une stratégie qui paraît aussi efficace qu’ évidente : « L’idée c’est de se dire qu’il doit y avoir un conseiller Pôle Emploi par chômeur. En recrutant 3,2 millions de nouveaux employés nous allons donc pouvoir avoir un véritable suivi personnalisé de qualité. De plus, il est très probable que nous recrutions en tant que conseillers des demandeurs d’emploi, car qui est mieux placé pour connaître le parcours d’un chômeur et ce qu’il lui faut que ce même chômeur ? »

Pour Elie Cohen, économiste, l’annonce faite par le Pôle Emploi sonne comme un acte de folie sans précédent : « Ce n’est pas comme ça que l’on va surmonter la crise du chômage. Car que feront tous ces nouveaux conseillers s’il n’y a plus de chômeurs à conseiller ? Ils vont tout simplement se retrouver eux-mêmes au chômage technique et Pôle Emploi devra tôt ou tard s’en séparer. C’est un cercle sans fin. »

Des syndicats partagés

Du côté des organisations syndicales, on peine encore à se positionner clairement quant à cette mesure. Jacques Meliès est le secrétaire de la CFDT Pôle Emploi, syndicat majoritaire au sein de l’établissement. Pour lui, les aspects positifs et négatifs se valent dans ce dossier : « C’est évidemment une bonne décision que de recruter davantage de personnel. Nous en avons besoin et c’est un choix réellement sage. Après… embaucher autant de monde, ça me paraît excessif. A la CFDT, nous espérons juste qu’il ne s’agit pas d’une tentative à peine voilée de biaiser les chiffres catastrophiques du chômage. »

La Rédaction

 Photo: Logo pôle emploi

Publicité
Publicité