José Manuel Barroso tente d’expliquer aux migrants africains que l’Europe est complètement foutue

87 Publié le 24/10/2013 par La Rédaction

Après plusieurs naufrages dramatiques en Méditerrannée, l’Europe a décidé de s’emparer de ce dossier sensible. Le président de la commission européenne José Manuel Barroso a entamé une tournée dans plusieurs pays d’Afrique pour expliquer à quel point la situation en Europe était catastrophique et que cela ne servait à rien de venir, l’Europe étant vraisemblablement foutue pour encore plusieurs années.

C’est un président de la commission européenne décidé qui a commencé sa tournée dans plusieurs pays d’Afrique pour endiguer les flux migratoires et empêcher que se reproduisent des drames comme celui de Lampedusa. « Je suis venu vous dire que cela ne sert à rien de venir en Europe. On ne s’en sort plus du tout nous-mêmes » a expliqué José Manuel Barroso lors d’une entrevue avec plusieurs chefs d’Etats. « Socialement on est foutus. On est cuits. Économiquement, on a peut-être deux, trois ans à tenir » a-t-il souligné, affirmant qu’il s’agissait sans doute de l’option la plus optimiste.

Certains lui ont fait remarquer que l’Espagne venait à l’instant de sortir de la récession. « On va pas se mentir. On a bidonné les chiffres » a-t-il tranché. « On fait ça pour que les gens ne paniquent pas et ne commencent pas à se dévorer entre eux. On est à « ça » de l’anarchie. Je me demande même comment on a tenu jusque là », notant que l’Angleterre avait fait un bon choix en restant en dehors de la zone Euro. « Les gens deviennent cons, racistes, stigmatisent à tout va au lieu de prendre sur eux, l’extrême droite est en train de monter et on peut rien y faire. On est vraiment mal ».

Il a encouragé les migrants à rester prudent et à ne pas s’aventurer dans une zone en pleine déconfiture économique et idéologique, avant d’agripper le costume d’un des diplomates et de le supplier de l’aider à ne pas retourner à Bruxelles. « Ils me font peur, je ne veux pas y retourner » a-t-il imploré.

La Rédaction

Photo:EdStock/iStock

Publicité
Publicité