À la demande des chaînes d’info, l’arrivée en France des otages du Niger sera retournée

65 Publié le 31/10/2013 par La Rédaction

Pas de déclaration officielle, un regard fuyant devant les caméras, une bien étrange discrétion, des attitudes vestimentaires fortement polémiques et scandaleuses, le retour des otages en France fait parler de lui. Pour mettre fin à la polémique, le gouvernement annonce que les images du retour des otages seront intégralement retournées.

Rarement un retour en France d’otages aura fait autant parler de lui. Alors que la polémique sur une possible rançon fait rage à travers le pays, les chaînes d’information en continu ont demandé que les images du retour des otages du Niger soient retournées. Une proposition qui pourrait être acceptée dans la journée par les pouvoirs publics. « Les otages ont refusé de faire la moindre déclaration, ont reculé devant les caméras, se cachant derrière des lunettes noires », critiquent plusieurs patrons de chaînes d’info.

Des patrons qui ont envoyé une demande à l’Elysée pour que ces images puissent être retournées le plus vite possible, peut-être même durant ce long week-end de Toussaint. « Nous avions mobilisé beaucoup de nos équipes et interrompu nos émissions pour faire place à l’information et, au final, nous n’avons eu que des images sans intérêt », s’alarme un autre représentant de chaîne d’info en continu qui dénonce un lourd manque à gagner d’un point de vue publicitaire. « Nous espérons une cérémonie de retour plus classe, plus respectable. » Une cérémonie qui pourrait aussi couper l’herbe sous le pied de Marine Le Pen qui avait critiqué les vêtements des otages.

De son côté, le gouvernement temporise et se dit prêt au dialogue, profilant une nouvelle reculade de l’exécutif. « On comprend la détresse des chaînes d’info de n’avoir pas eu d’images exploitables mais ne devrions-nous pas d’abord penser aux familles ? », a souligné de son côté le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui a assuré qu’il ferait en sorte que les prochaines libérations d’otages soient mieux organisées. « Nous allons faire passer le message à nos autres otages dans le monde, il y aura désormais une ligne de conduite à tenir lors de chaque libération », a-t-il ajouté, avant d’appeler les familles des otages pour leur demander leur disponibilité ce week-end pour une nouvelle libération.

Photo: Capture d’écranYouTube/AFP

Publicité
Publicité