Solidarité : un réfugié syrien à la rencontre d’une troupe d’intermittents du spectacle

28 Publié le 31/10/2013 par La Rédaction

On aimerait voir des gestes comme ça plus souvent. Abdallah Ibrahim a 48 ans et est originaire de Homs. Depuis le début de la guerre civile en Syrie, son pays, ce dernier a perdu ses 3 enfants ainsi que sa femme dans un bombardement en septembre dernier. Cette succession de drames l’a poussé à fuir l’endroit où il vivait pour venir en Europe et plus particulièrement en France. Une pays accueillant qu’il a décidé de remercier en portant secours aux plus démunis.

C’est courant octobre, à peine arrivé en France, que le réfugié syrien a décidé de prendre le taureau par les cornes. Et, pour apporter son aide aux personnes en difficulté, c’est sur la troupe d’improvisation “Dessine-moi un théâtre” que son attention s’est portée. Un choix logique selon lui : « Ce n’est pas parce que le destin vous accable de tous les maux qu’il faut fermer les yeux sur la souffrance des autres. C’est dans cet état d’esprit que j’ai pris contact avec ces comédiens-là en grande difficulté sociale. »

Mathieu est acteur et fait partie de la troupe en question. Il revient sur cette rencontre placée sous le signe de l’entraide et de l’authenticité : « Il a juste passé un peu de temps avec nous pour nous réconforter. Il a écouté nos problèmes et il nous a fait comprendre qu’il ne fallait jamais perdre espoir et savoir relativiser nos soucis. Je dois avouer que depuis son passage, on va tous mieux. »

Elise Dupuis, comédienne, metteuse en scène et fondatrice de la compagnie “Dessine-moi un théâtre” a aussi été très touchée de la proposition faite par Abdallah Ibrahim : « Ça fait tellement du bien de se sentir soutenu comme ça. Être intermittent aujourd’hui en France, c’est réellement dur et le moindre geste de solidarité est le bienvenu. Encore plus lorsqu’il provient d’une personne comme Abdallah qui a quasiment tout perdu. »

Apporter du réconfort aux « pigeons »

Cette action solidaire du ressortissant syrien a donc eu, semble t-il, un réel impact sur le moral des intermittents du spectacle qu’il a rencontrés. Et l’exilé venu du Moyen-Orient ne souhaite visiblement pas en rester là. Lancé dans sa grande foulée, il a d’ores et déjà annoncé vouloir apporter en mains propres des vivres ainsi que des soins aux fameux « pigeons », ces entrepreneurs Français qui affirment subir la politique fiscale du gouvernement actuel.

Illustration: iStock / jcarillet

Publicité
Publicité