Dominique Chapatte fait 560 km sur autoroute avec son clignotant droit allumé

71 Publié le 08/11/2013 par La Rédaction

Le principal intéressé doit se sentir plutôt embarrassé après la publication de cette information par le site du quotidien régional Le Bien Public. L’animateur de l’émission Turbo sur M6 aurait effectivement roulé hier entre Paris et Grenoble en omettant d’éteindre son clignotant droit. Le présentateur âgé de 65 ans a ainsi causé de nombreux ralentissements.

Le principal intéressé doit se sentir plutôt embarrassé après la publication de cette information par le site du quotidien régional Le Bien Public. L’animateur de l’émission Turbo sur M6 aurait effectivement roulé hier entre Paris et Grenoble en omettant d’éteindre son clignotant droit. Le présentateur âgé de 65 ans a ainsi causé de nombreux ralentissements.

Des automobilistes surpris

Les faits se seraient déroulés en grande partie sur l’autoroute A6 au départ de la capitale pour se terminer en sortie de l’A48 à Engins, une commune située à quelques kilomètres à l’ouest de Grenoble, où Dominique Chapatte possède une résidence secondaire.

D’après l’enquête menée par les journalistes du Bien Public, le véhicule de M. Chapatte, une Fiat Multipla gris métallisé, aurait été aperçu tout au long de ce trajet avec une partie de son dispositif lumineux en permanence allumé.

Interrogé par le journal qui a révélé l’affaire, Thierry, un automobiliste qui faisait la route sur le même tronçon que l’animateur, raconte : « Il est arrivé à mon niveau quand j’ai passé la sortie d’Evry. Il roulait normalement mais son clignotant droit n’arrêtait pas d’envoyer des signaux. Au début je me suis dit qu’il voulait me doubler par la droite, je lui ai fait signe de passer par la gauche mais il a même pas bougé. Il est resté derrière moi avec son clignotant droit comme ça. »

Une autre conductrice, Sylvie, a quant à elle, aperçu le véhicule de Dominique Chapatte sur l’A6 à plus de 300 kilomètres de Paris au niveau de Beaune : « Oui son clignotant droit était bien allumé et il roulait sur la file de droite. Ça veut dire que quelque chose n’allait pas. Je me suis placée à côté de lui et je lui ai fait des signes avec les mains pour lui faire comprendre que son clignotant droit était en marche. Il m’a regardé, j’l’ai regardé, il m’a regardé, j’l’ai regardé à nouveau, puis il m’a fait un signe de la main avec un sourire tout en accélérant. Je ne l’ai plus jamais revu. »

Selon d’autres témoignages, le présentateur-producteur de Turbo aurait ainsi continué sa route jusqu’à sa maison d’Engins où il aurait finalement éteint son clignotant en coupant le contact de son Multipla.

Des dizaines de kilomètres au ralenti

Contactée, la direction de Bison Futé, le service d’information routière du gouvernement, affirme de son côté que le comportement de M. Chapatte a bien eu des conséquences sur le trafic du routier, et pas des moindres à en croire Luc Thevenot, le directeur de Bison Futé : « Nous avons effectivement constaté dans la journée de jeudi de très forts ralentissements sur les axes qu’a empruntés la personne que vous mentionnez ici. Et nos agents qui sillonnent les routes nous ont bien confirmé que son véhicule était à l’origine du bouchon de 23 km entre Chalon-sur-Saône et Tournus ».

A l’heure où cet article est publié, Dominique Chapatte a déjà été joint par nos soins au téléphone il y a quelques heures. Ce dernier affirme ne rien savoir de cette affaire et a déclaré sortir au plus vite de chez lui pour aller vérifier sa voiture et désactiver son clignotant si jamais cette information s’avérait véridique.

La Rédaction

Illustration : capture d’écran Youtube

Publicité
Publicité