François Hollande dirige un conseil des ministres sous les sifflets de son gouvernement

40 Publié le 13/11/2013 par La Rédaction

La fronde contre François Hollande vient de passer un nouveau cap ce matin. Lors du dernier conseil des ministres, le président et son premier ministre ont dû faire face aux sifflets venant de leur propre camp. Une partie des ministres a en effet copieusement sifflé le président lors de son arrivée dans le salon Murat du palais de l’Elysée, perturbant la séance que le chef de l’État a pu mener à son terme avec beaucoup de difficultés.

La fronde contre François Hollande vient de passer un nouveau cap ce matin. Lors du dernier conseil des ministres, le président et son premier ministre ont dû faire face aux sifflets venant de leur propre camp. Une partie des ministres a en effet copieusement sifflé le président lors de son arrivée dans le salon Murat du palais de l’Elysée, perturbant la séance que le chef de l’État a pu mener à son terme avec beaucoup de difficultés.

Les réactions ne se sont pas fait attendre et plusieurs ministres ont apporté leur soutien inconditionnel au chef de l’État dès la sortie du conseil. « Ces comportements sont indignes de représentants de la République » a réagi Manuel Valls à la sortie du conseil. Le ministre de l’Intérieur affirme que le conseil des ministres n’est pas un lieu où l’on peut laisser s’exprimer la contestation et le débat politique.

Ce coup dur pour la tête de l’exécutif illustre les difficultés de François Hollande à fédérer autour de son projet politique au sein même de sa majorité. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer des manœuvres grossières. Selon le député UMP Christian Jacob, certains candidats socialistes aux européennes et aux municipales veulent surfer sur la vague de contestation qui traverse la France en ce moment. « Il ne faut pas être surpris que les Français perdent leurs repères politiques avec une telle cacophonie » déclare le président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale qui demande aux ministres concernés de ne pas saper le travail de l’opposition.

La Rédaction

Photo:Wikicommon

Publicité
Publicité