Grâce à la génétique, Jean-François Copé découvre qu’il est socialiste à près de 14%

40 Publié le 13/11/2013 par La Rédaction

Meaux – Coup dur pour celui qui a toujours affiché son opposition à la politique socialiste et qui se considère comme un des tenants de la « droite décomplexée ». Jean-François Copé, à l’issue d’un test génétique, a découvert avec stupeur qu’il était bien proche de l’UMP, à près de 86%. Mais surprise, ses gènes indiquent qu’il est aussi d’une souche socialiste très ancienne, à près de 14%.

Meaux – Coup dur pour celui qui a toujours affiché son opposition à la politique socialiste et qui se considère comme un des tenants de la « droite décomplexée ». Jean-François Copé, à l’issue d’un test génétique, a découvert avec stupeur qu’il était bien proche de l’UMP, à près de 86%. Mais surprise, ses gènes indiquent qu’il est aussi d’une souche socialiste très ancienne, à près de 14%. Une annonce que le maire de Meaux a eu du mal à accepter dans un premier temps, selon plusieurs sources privées confidentielles et contradictoires « Il va lui falloir du temps pour admettre la chose. Vous savez, c’est tout nouveau pour lui. Il se découvre une nouvelle famille » explique-t-on dans son entourage. Une nouvelle qui a beaucoup fait rire sur les réseaux sociaux. Mais dans l’immédiat, on ne sait pas encore si le président de l’UMP tendra la main vers cette ancienne famille. Du côté du PS, c’est l’embarras et chacun se dédouane sur l’origine de ces gènes. De son côté, le Ministre de l’intérieur Manuel Valls refusait toujours catégoriquement d’effectuer un tel test génétique.

La Rédaction

Photo: cosmin4000 Marie-Lan Nguyen/Wikicommons

Publicité
Publicité