Commentateurs, experts et politiques s’associent pour signifier que c’est un bon gros lundi de merde

45 Publié le 18/11/2013 par La Rédaction

L’ensemble du monde politique et médiatique s’est accordé pour témoigner de son émotion après la fusillade à Libération et affirmer de concert dans un message unanime et d’une rare complicité qu’il s’agissait clairement et définitivement d’un bon gros lundi merde.

L’ensemble du monde politique et médiatique s’est accordé pour témoigner de son émotion après la fusillade à Libération et affirmer de concert dans un message unanime et d’une rare complicité qu’il s’agissait  clairement et définitivement d’un bon gros lundi merde.

Comme c’est de coutume après un drame d’une telle violence, aveugle et barbare, la totalité de la classe politique et des commentateurs a mis de côté son opposition pour se mettre d’accord sur la façon d’aborder ce lundi, et d’exprimer son dégoût vis à vis d’un gros lundi de merde. « C’est vraiment un gros lundi de merde » ont expliqué de nombreux commentateurs et éditorialistes de tous horizons politiques. « Je pense que face à de tels événements, il n’y a pas de place pour l’aspect partisan. On est tous d’accord pour dire que c’est une journée de merde » a analysé pour sa part un porte-parole de l’UMP qui répondait aux propos d’un membre du bureau politique du PS qui exprimait « son dégoût face à un lundi de chie ».

Plusieurs analystes ont confirmé cette approche, et certains n’hésitent pas à dire qu’il pourrait s’agir, en fonction du développement des événements à venir et de la conclusion de cette affaire, d’une bonne grosse semaine de merde.

La Rédaction

Photo: Capture d’écran/iTélé

Publicité
Publicité