Les critiques littéraires, cinéma et d’art avouent avoir inventé les interprétations de milliers d’œuvres d’art

37 Publié le 19/11/2013 par La Rédaction

Coup de tonnerre dans le monde culturel après l’aveu de dizaines de critiques d’œuvres d’art de plusieurs horizons. Ainsi, une grande majorité des interprétations et analyses de livres, de films ou de peintures auraient été montées de toutes pièces, parfois simplement improvisées.

Va-t-il falloir revoir sous un angle nouveau tout l’art et ses créations ? Selon l’aveu de plusieurs critiques, toutes les analyses et interprétations seraient tout simplement bidon. « On a surinterprété les volontés ou le choix de l’artiste, on lui a prêté des motivations qui n’ont en fait jamais existé » explique un journaliste du New-York Times qui a recueilli les confidences de plusieurs critiques. « En cours de littérature, j’étais étonné qu’on analyse un poème et qu’on fasse dire à un texte des choses auxquelles l’auteur n’avait peut-être même jamais pensé » explique-t-il. De là lui est venue l’idée d’enquêter. Et les résultats sont sans appel : dans la grande majorité, critiques et professeurs improvisent de concert, c’est un complot d’envergure.

C’est ainsi plusieurs milliers d’œuvres d’art et films qu’il va falloir revoir avec un œil nouveau. « On a souvent dit que, par exemple, Avatar était une métaphore écologique » raconte le journaliste qui dit tenir une confession de James Cameron qui affirme dans le cadre de cette enquête avoir « simplement voulu faire un film sympa dans l’espace pour s’amuser ». Le journaliste a tenté de passer en caméra cachée un examen d’art. « On m’a interrogé sur l’interprétation d’une sculpture. J’ai totalement improvisé, j’ai obtenu la note maximale ». Selon lui, cette pratique persiste depuis plusieurs années, pouvoirs publics et enseignements sont main dans la main.

Dans la totalité des cas, il semble maintenant comme certain que les artistes créent sans que cela ait un sens, une volonté de faire passer un message. Cela devrait rendre ainsi notre façon de voir le monde qui nous entoure beaucoup plus simple, sans avoir à chercher une signification pour tout.  De même, inutile donc maintenant de stresser lors d’une oeuvre d’art où il faudra analyser le message de l’artiste. « Vous pouvez désormais regarder une œuvre d’art ou lire un roman sans vous questionner sur le sens, car il n’y en a pas. Contentez-vous d’improviser, racontez n’importe quoi mais restez le plus sérieux possible et votre examinateur n’y verra que du feu» a conclu le journaliste, qui confirme avoir aussi improvisé son texte en grande partie.

La Rédaction

Photo:iStock/azsoslumakarna 

Mots clés : , , , ,
Publicité
Publicité