Jean-Pierre Pernaut avoue avoir eu une érection lors de la diffusion d’un reportage sur les premières chutes de neige

62 Publié le 22/11/2013 par La Rédaction

Il y en a pour qui le retour de la neige en fin d’année est un petit bonheur qui n’a pas d’équivalent. Alors que toutes les rédactions sont sur le pied de guerre depuis cette semaine pour couvrir l’événement, Jean-Pierre Pernaut n’a pas caché sa joie de voir revenir un de ses thèmes favoris au cœur de l’actualité, allant jusqu’à ressentir une légère érection pendant la diffusion d’un sujet relatant les chutes de neige de la nuit dans la région du Puy de Dôme.

Il y en a pour qui le retour de la neige en fin d’année est un petit bonheur qui n’a pas d’équivalent. Alors que toutes les rédactions sont sur le pied de guerre depuis cette semaine pour couvrir l’événement, Jean-Pierre Pernaut n’a pas caché sa joie de voir revenir un de ses thèmes favoris au cœur de l’actualité, allant jusqu’à ressentir une légère érection pendant la diffusion d’un sujet relatant les chutes de neige de la nuit dans la région du Puy de Dôme.

Un moment d’égarement

C’est un Jean-Pierre Pernaut dans l’embarras qui s’est présenté en conférence de rédaction ce matin. Le journaliste a préféré mettre les choses au clair avec ses collaborateurs dès le début de la réunion pour s’expliquer sur ce qu’il qualifie de « délicieux moment d’égarement ». « Ma passion dévorante pour ce genre de sujets n’est plus un secret pour personne » déclare le présentateur qui explique avoir reçu un afflux massif de sang dans les corps caverneux de son organe génital dès les premières secondes du reportage.

La chaîne TF1 assure avoir pris toutes les précautions pour éviter la fuite d’une vidéo compromettante sur les réseaux sociaux. Sous couvert d’anonymat, plusieurs techniciens racontent une scène gênante durant laquelle le présentateur du journal télévisé se laisse aller, les yeux mi-clos, à pousser de profonds soupirs accompagnés de légers gémissements. « On n’avait pas vu ça depuis Cauet qui se laissait largement aller pendant l’enregistrement de ses émissions » affirme un cameraman de la chaîne.

Jean Pierre Pernaut met ainsi fin à la rumeur en la confirmant. « Je n’ai rien fait de mal, c’est une réaction tout à fait naturelle, mais peu professionnelle » confesse celui qui est à la tête du 13h00 de TF1 depuis 1988. Redoutant les risques d’une rechute pendant un sujet abordant les vieux métiers disparus ou les illuminations de Noël, le journaliste assure qu’il prendra ses « précautions » à l’avenir.

La Rédaction

Photo: Poike / iStock

Publicité
Publicité