La France va extrader la chanteuse Natasha St-Pier au Québec

57 Publié le 28/11/2013 par La Rédaction

Le ministère de l’intérieur a exprimé mercredi 27 novembre sa volonté d’extrader « aussi vite que possible, mais vraiment très vite » l’artiste radicale Natasha St-Pier et quatre autres membres présumés de son staff vers le Canada, après le rejet de leur dernier recours auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH).

Le ministère de l’intérieur a exprimé mercredi 27 novembre sa volonté d’extrader « aussi vite que possible, mais vraiment très vite » l’artiste radicale d’origine acadienne Natasha St-Pier et quatre autres membres présumés de son staff vers le Canada, après le rejet de leur dernier recours auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH).

« Le ministre de l’intérieur [Manuel Valls] se réjouit publiquement de la décision d’aujourd’hui de ne pas renvoyer le cas de Mme St-Pier et de quatre autres personnes vers la Grande Chambre, l’instance suprême de la CEDH », indique un communiqué du ministère.

Plus loin dans le communiqué, le ministère précise : « Cela fait suite au jugement de la Cour Européenne des Droits de l’Homme du 10 octobre permettant l’extradition de ces cinq suspects de terrorisme musical vers le Québec avant d’être définitivement reconduits vers le Nouveau-Brunswick, sa province d’origine » ajoute le ministère avant de conclure : « Nous ferons en sorte que ces individus soient remis aux autorités québécoises aussi vite que possible, demain ou après-demain au plus tard. »

Le 10 octobre, la CEDH avait ouvert la porte à l’extradition de Natasha St-Pier et de quatre autres criminels présumés, estimant que les lourdes peines de prison qu’ils encouraient au Canada n’étaient « pas disproportionnées » par rapport aux faits qui leur sont reprochés.

Sortie d’un album en version espagnole en 2003

Aujourd’hui âgée de 32 ans et mariée à un pompier de Paris, Natasha St-Pier, dite Nat’ ou Natash’, est notamment accusée par son pays d’origine d’avoir participé plus ou moins activement à la conception de nombreux albums de variété entre 1996 et 2013. Le tout avec un point culminant en 2003 lors de la mise en vente de  Encontrarás, la réédition de son album “De l’amour le mieux”, incluant trois chansons traduites en espagnol

Elle aurait aussi facilité la tenue de nombreuses représentations musicales douteuses dans le cadre de l’activité des Enfoirés. Natasha St-Pier est visée en tout par onze chefs d’accusation liés à ses nombreuses prestations sur scène ou sur format audio. La chanteuse canadienne, débarquée en France en 2000, et quatre autres hommes dont son producteur et son agent, accusés d’avoir fomenté et organisé des concerts un peu partout dans l’Hexagone et au Canada, s’étaient tournés vers la CEDH courant 2013.

La Rédaction

Illustration : Wikicommons / Thierry Caro

Publicité
Publicité