Lyon – Pris par erreur pour l’équipe des Verts, des militants d’EELV se font agresser

16 Publié le 28/11/2013 par La Rédaction

La petite guerre que se livrent les supporters des clubs de l’Olympique Lyonnais et de l’AS Saint Étienne vient de connaître un nouvel épisode fâcheux et de faire quelques « dégâts collatéraux », selon les termes employés par une association de supporteurs. Plusieurs militants du parti Europe Écologie les Verts viennent en effet de déposer une plainte pour agression après avoir été violemment pris à parti par des supporteurs Lyonnais qui les ont, semble-t-il, confondus avec l’équipe de Saint-Étienne.

La petite guerre que se livrent les supporters des clubs de l’Olympique Lyonnais et de l’AS Saint Étienne vient de connaître un nouvel épisode fâcheux et de faire quelques « dégâts collatéraux », selon les termes employés par une association de supporteurs. Plusieurs militants du parti Europe Écologie les Verts viennent en effet de déposer une plainte pour agression après avoir été violemment pris à parti par des supporteurs Lyonnais qui les ont, semble-t-il, confondus avec l’équipe de Saint-Étienne.

Un véritable guet-apens

C’est à la sortie d’une réunion de travail que les membres du parti Europe Écologie les Verts se sont retrouvés nez à nez avec plusieurs dizaines de personnes menaçantes arborant les couleurs de l’Olympique Lyonnais. « Ils nous ont tendu un véritable piège pour nous bloquer et maintenir notre groupe dans une impasse » raconte Jean Scalini qui s’est retrouvé cerné parmi les victimes. L’homme décrit un long moment de confusion durant lequel ses collègues se sont fait bousculer par plusieurs supporteurs lyonnais qui scandaient des slogans anti-stéphanois.

« Nous avons mis plusieurs minutes pour comprendre qu’ils nous confondaient avec les membres de l’équipe de Saint-Étienne qui sont eux aussi appelés « les Verts » » explique Emma Pageot qui avoue avoir ressenti la peur de sa vie. Après plusieurs tentatives pour communiquer, sans succès, plusieurs personnes décident donc d’entamer un chant de stade lyonnais pour calmer les esprits et prouver leur bonne foi. « Je suis allé une fois au stade dans ma vie et, par chance, j’avais entendu un air simple à retenir, mais un peu grossier » explique une des victimes en précisant qu’elle s’en veut d’avoir proféré de telles insanités.

Le salut du petit groupe viendra de deux vrais supporteurs stéphanois qui passaient par là par hasard. Et de raconter comment ils ont détourné leurs assaillants vers les deux supporteurs en quelques secondes, libérant une issue pour tous les membres du groupe. « Ils sont devenus fous à la vue des deux hommes qui passaient en portant une écharpe de Saint-Étienne, de vraies bêtes sauvages » ajoute-t-il.

Le bilan définitif de la rixe fait part de deux blessés légers parmi les deux personnes qui passaient par là par hasard. Le bureau local d’EELV vient d’annoncer avoir déposé une plainte, ainsi qu’une requête auprès de son parti pour pouvoir exceptionnellement changer de nom dans la région Rhône-Alpes.

La Rédaction

Photo:iStock/Volfoni 

Publicité
Publicité