Clermont-Ferrand – Le débat sur l’euthanasie relancé ce midi à la cantine

36 Publié le 02/12/2013 par La Rédaction

Alors que l’euthanasie avait disparu des radars de l’actualité depuis plusieurs mois, ce lourd sujet a été abordé ce midi à la cantine d’entreprise de Vimedo, une société de conception d’imprimantes 3D basée à Clermont-Ferrand, relançant le débat sur sa légalisation.

Au moment où ils s’apprêtaient à manger leur dessert au terme d’un repas banal, trois employés de Vimedo – Christian, Sophie et Jean-Jacques – ont relancé le débat par inadvertance lorsque Sophie a évoqué le cas de sa mère, hospitalisée depuis deux mois sans espoir d’amélioration. « Elle m’a demandé de l’aider à mourir, je le sens », a expliqué Sophie à ses collègues, qui n’ont pas caché leur gêne à l’idée de voir s’engager une discussion que chacun croyait close depuis l’enterrement de M. Mourtu, l’ancien pdg de l’entreprise. Chacun a cependant consenti à livrer son avis, « pour aider Sophie », s’est justifié Christian. Pour ce dernier, « pas question d’attenter à la vie humaine, même à la demande du malade ». Pour Jean-Jacques, dans certains cas extrêmes, « cela peut se justifier », mais il faut que ce soit « bien encadré car il peut y avoir des dérives ».

Il n’en fallait pas plus pour embraser la sphère politique. Aussitôt la nouvelle connue, le député des Alpes-Maritimes et maire de Nice, Christian Estrosi, a demandé sur i>Télé que le gouvernement « affiche une position claire sur le sujet » : « le flou qu’il entretient depuis ce midi sur cette question est la preuve de son indécision », a-t-il dénoncé, soupçonnant une « manoeuvre pour détourner l’attention des chiffres du chômage, qui préoccupent les Français avant tout ». Sur BFM TV, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a aussitôt répondu que les autorités prenaient « très au sérieux » cette relance du débat : « Nous allons agir de façon pragmatique », a-t-elle garanti.

En attendant, les spécialistes estiment que le débat devrait à nouveau revenir sur le devant de la scène, au alentours de 15h30, 16h, lors d’une pause à la machine à café.

Publicité
Publicité