Matt Pokora : « Ma plus grande fierté ? Je comprends pas votre question en fait…»

53 Publié le 02/12/2013 par La Rédaction

Actuellement à l’affiche de la comédie musicale Robin des Bois, le chanteur nous a accordé cette semaine un entretien exclusif dans lequel il se livre. Matthieu Tota de son vrai nom revient sur sa carrière, ses projets artistiques, sa vie privée. Le tout avec une déconcertante humilité, notamment lorsque l’on aborde avec lui la question de l’estime de soi.

Actuellement à l’affiche de la comédie musicale Robin des Bois, le chanteur nous a accordé cette semaine un entretien exclusif dans lequel il se livre. Matthieu Tota de son vrai nom revient sur sa carrière, ses projets artistiques, sa vie privée. Le tout avec une déconcertante humilité, notamment lorsque l’on aborde avec lui la question de l’estime de soi.

Un homme, une vocation, la modestie

Bonnet sur la tête, sweat à capuche sur le dos et sac rempli d’exemplaires de son dernier album qu’il distribue allègrement à qui le souhaite : M Pokora a l’air de tout sauf de la star qu’il est vraiment. C’est en tout cas l’impression qu’il a laissée lors de son arrivée dans nos locaux. Quelques exemplaires supplémentaires de “A la recherche du bonheur” lâchés ici et là dans la Rédaction, et nous arrivons, non sans difficulté, à faire asseoir le chanteur à une table pour débuter l’interview.

Matt Pokora accepte ensuite de parler de son projet actuel à savoir la comédie musicale autour du célèbre voleur de la forêt de Sherwood. Quand on évoque avec lui la satisfaction qu’il a de travailler sur un divertissement de qualité, le principal intéressé joue la sourde oreille : « Heu…Oui, c’est vrai…Mais qu’est-ce que vous voulez dire par qualité ? Est-ce que ça a un rapport avec le spectacle ? »

Malgré notre insistance, celui qui interprète Robin des Bois continuera à jouer les sots. Même espièglerie quand on lui demande quelle est sa plus grande fierté lorsqu’il se retourne sur le chemin parcouru et sur son œuvre. L’artiste botte en touche avec modestie : « Ma plus grande fierté ? Je comprends pas votre question en fait… A vrai dire, je ne comprends même pas ce mot que vous employez. Je ne l’avais même jamais entendu jusqu’à aujourd’hui. »

Ce n’est qu’après avoir précisé à deux reprises notre question que l’auteur-compositeur-interprète de 28 ans accepte de nous lâcher un élément d’esprit, non sans ironie : « Je connais bien une ville qui s’appelle La Ferté, plus exactement La Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne. Mais j’image que ça n’a aucun rapport avec la « fierté » dont vous parlez ici. »

Nous décidons alors de rentrer dans son jeu et de lui donner une définition du mot « fierté » trouvée sur Internet. Mais M Pokora, en artiste complet qui manie avec brio les codes de la promo, continue de cultiver l’ambigüité : « Même maintenant que vous m’avez expliqué ce que ça signifie, j’avoue que j’ai toujours du mal à comprendre ce concept de fierté. Quand je regarde ma carrière, ma vie, je ne vois rien qui rentre dans cette définition là. »

« Une fois j’ai dit un truc intelligent en CM2 »

Après avoir insisté longuement sur cette perception de lui-même et de sa carrière, l’entretien tourne court faute de temps. Le chanteur doit se rendre dans une célèbre radio pour une autre interview. La vie de star a ses contraintes. Mais M Pokora sait assurer le SAV avec les médias. Alors que nous écrivons les dernières lignes de cet article, ce dernier nous envoie en personne un mail dans lequel il précise : « Je crois avoir enfin compris de quoi vous parliez. Et en examinant attentivement toutes ces années passées, je me souviens qu’une fois, j’ai dit un truc intelligent en CM2 » et la vedette de Robin des Bois de terminer : « Je sais plus trop ce que c’était mais je vous le dirai dès que je m’en souviendrai. »

La Rédaction

Illustration : affiche Robin des Bois, la comédie musicale.

Publicité
Publicité